Bien vivre sur la route,  Van aménagé

Vivre dans un van : se préparer pour l’hiver

A notre retour de voyage de 8 mois, mon compagnon et moi avions décidé d’acheter un van bien plus grand que celui qui nous a servi de maison pendant 6 mois en Australie. C’est pourquoi nous sommes partis au Portugal, un mois seulement après notre retour en Suisse. Ayant comparé les prix avec les fourgons vides dans notre pays avec ceux du Portugal, nous avons opté pour un achat dans le pays de ma belle-famille

Achat du van au Portugal

C’est ainsi que nous sommes partis pour 3 mois au Portugal dans l’intention d’acheter puis d’aménager entièrement un fourgon. Le but était qu’ensuite nous partirions depuis le Portugal découvrir le reste du pays et les pays alentours (Espagne et France). Mais une fois le van aménagé, nous avons dû revenir directement en Suisse pour raisons professionnelles. 

Cliquez ici pour découvrir le petit van de notre roadtrip en Australie

Cliquez ici pour découvrir notre fourgon aménagé actuel, acheté au Portugal

C’est donc au volant de notre Ford Transit fraichement converti que nous sommes arrivés en Suisse. Comme il devait être notre maison au Portugal, il l’est soudainement devenu en Suisse. Enfin du moins en partie, le temps que tout soit bien en place et prêt à nous accueillir à temps plein. 

Mais voilà le problème. L’été s’est peu à peu terminé après notre retour en Suisse et l’automne a pris sa place. Ayant aménagé le fourgon pour un usage principalement dans les pays du sud, l’isolation n’était pas forcément adaptée au froid et à l’hiver suisse…

Certes nous avions déjà vécu partiellement dans un gros camping-car durant la période hivernale en Suisse, deux années plus tôt. Nous connaissions donc un peu les difficultés liées à ce genre de « maison » durant l’hiver. Et puis, nous avions déjà dormi à plusieurs reprises dans des véhicules non isolés par moins 7 degrés en Allemagne. Mais ce qui nous attendait était tout autre. Notre Ford Transit n’était pas prêt à nous accueillir pour un hiver entier ! 

C’est pourquoi il nous a fallu trouver des solutions au fur et à mesure que les températures chutaient et l’humidité quasi-constante s’installait. 

Et maintenant que nous sommes aux portes de l’hiver voilà comment nous avons décidé d’affronter le froid ! 

Nos impressions et les problèmes rencontrés

Nous dormons actuellement dans notre fourgon la majeure partie de la semaine. Il nous arrive encore de dormir 2 à 3 nuits dans mon ancienne chambre. Du coup, nous avons très vite remarqué ce qui n’allait pas. Concrètement ce n’est que l’isolation qui n’est pas adaptée mais à cause de ce léger problème d’autres désagréments sont arrivés. 

L’isolation et le froid

Une fois que les températures ont commencé à chuter fortement en fin de journée et mettaient pas mal de temps à remonter le matin suivant, nous avons vite compris qu’en plein hiver nous allions souffrir… ! 

Le froid s’infiltre principalement au niveau des ponts thermiques, c’est-à-dire un point précis plus ou moins long où la barrière isolante est rompue. C’est donc au niveau des portes et de leurs jointures/ouvertures, au niveau des fenêtres ainsi qu’aux parties de la carrosserie à nu. 

Les températures peuvent chuter tellement vite que s’il n’y a pas un peu de soleil, on risque vite de finir congeler… 😛 

Alors oui, nous arrivons à obtenir quelques degrés de plus lorsque nous sommes les deux, pendant un bon moment, enfermés à l’intérieur. Mais c’est à ce moment-là qu’on s’est aperçu d’un deuxième problème : l’humidité

L’humidité

La chaleur de nos corps crée énormément d’humidité, qui s’ajoute à l’humidité de l’extérieur. En cette période de l’année, l’humidité de l’air extérieure tourne généralement autour des 75%-85%. Alors comment voulez-vous que notre pauvre petit fourgon puisse éviter l’humidité intérieure et la condensation ?

C’est un cercle vicieux dont il est difficile de mettre un terme, surtout lorsque pendant 2 semaines de suite le soleil ne pointe pas le bout de son nez plus de 20 minutes par jour…

Le taux d’humidité augmente aussi lorsque nous cuisinons le soir et qu’il est impossible d’ouvrir les portes au vu des températures extérieures… Et ce taux explose lorsque nos vestes, chaussures et tapis au sol sont mouillés à cause de la pluie ! 

Un calvaire, vous dites ? 

Oui oui, je dois l’avouer. Mais ne désespérez pas ! Des solutions existent. Et à l’heure où je vous écris, mise à part des infiltrations que nous n’arrivons toujours pas à réparer, les problèmes sont pratiquement tous réglés. 

Je dois bien vous l’avouer, au début c’était dur. C’était fatiguant de passer des soirées au froid et de devoir s’habiller le lendemain par des basses températures. Nous n’avions rien envie de faire, à part rester dans la chaleur du lit toute la journée.  

Mais je vous propose désormais de voir comment nous avons pallier ces problèmes de froid et d’humidité.

Se préparer pour vivre un hiver dans notre van. 

Il n’y a pas un million de solutions pour éviter le froid et l’humidité. A défaut d’avoir pu refaire entièrement l’isolation, il a bien fallu trouver des solutions aux conséquences. Alors les voici.

J’ai trouvé intéressant de vous partager mon expérience « pré-hiver », afin de vous donner des solutions si vous êtes dans le même cas. Une fois à la sortie de l’hiver je vous écrirais un article « post-hiver » afin de voir si ces solutions ont parfaitement fonctionné et vous faire un petit bilan

Solutions contre le froid 

Lorsque nous habillions notre fourgon avec du lambris, nous avions volontairement laissé la porte coulissante nue et acheté des rideaux thermiques pour combler ce manque d’isolation. C’est clair que si nous avions su que nous allions passer l’hiver en Suisse, nous aurions fait quelque chose de plus isolant pour la porte. 

Néanmoins ces rideaux sont toujours d’une grande aide. Nous sommes donc à la recherche d’autres rideaux thermiquespour l’arrière du véhicule, là où le froid s’immisce le plus facilement. 

Au niveau du lanterneau, nous isolons parfois avec des restes de rideaux. Mais ce n’est franchement pas le pire des endroits.

Toutefois ce qui contribue le plus à garder au chaud l’intérieur est notre nouveau chauffage de la marque Fujix !

C’est un chauffage à pétrole très économique, chauffant l’habitacle en quelques minutes seulement (5 degrés de plus en seulement ~10min) :

Cliquez sur l’image pour accéder à toutes les informations du produit.*

hiver en fourgon
Ne faites pas attention au désordre… Tout n’est pas encore parfaitement à sa place.

Nous l’allumons généralement le soir quelques minutes avant de dormir ou en début de soirée pour redonner vie à notre intérieur. 

Par contre, il est important d’aérer lorsque l’appareil est en marche. Pour cela, nous entrouvrons simplement le lanterneau et montons en route un petit ventilateur. 

Finalement rien de mieux que de dormir sous des couches de couvertures ! Nous avons deux duvets et une couverture pour nous couvrir. Et c’est parfait pour passer une bonne nuit. 

Solutions contre l’humidité

Comme je vous l’ai dit plus haut, nous avons des problèmes d’infiltrations au niveau du lanterneau (nous attendons une météo plus clémente pour réitérer les réparations) ainsi qu’au niveau des joints des hayons arrière (ils étaient complètement foutus lorsque nous avions acheté le van, il reste encore des trous à combler). 

En attendant de pouvoir bien réparer ces infiltrations, nous plaçons des chiffons et linges pour rattraper les gouttes d’eau. L’humidité contenue dans les chiffons rendent donc l’atmosphère très humide. Et rien ne sèche ! Mais comme mentionné un peu plus tôt, l’humidité ne vient pas que de là. L’atmosphère extérieure ainsi que notre propre chaleur corporelle sont les principales causes d’humidité à l’intérieur. 

l'hiver dans un van aménagé
L’humidité peut être un vrai problème dans un si petit espace.

Pour remédier à ça, nous avons acheté un déshumidificateur électrique et compact :

Cliquez sur l’image pour accéder à toutes les informations du produit.*

hiver en fourgon : déshumidificateur

Nous l’utilisons le matin principalement mais aussi lorsque nous cuisinons ou lorsque nous constatons que l’humidité est bien trop élevée. 

Puisqu’il s’agit d’un mini déshumidificateur (capacité de 500ml), nous devons parfois le déplacer pour qu’il absorbe pleinement l’habitacle. 

Prêts à passer un hiver dans le fourgon ?

Une fois les infiltrations réparées, je suis sûre que nous allons passer un hiver au chaud. Alors oui, ce ne sera pas un confort absolu comme nous avons l’habitude d’avoir dans une maison avec chauffage au sol et grand espace pour sécher les choses, mettre les chaussures, etc. Mais vivre dans un van est aussi un défi que nous nous lançons. L’essentiel dans ce mode de vie est l’organisation, la souplesse d’esprit et la patience. Rien ne se fait dans la seconde, il faut savoir s’adapter et trouver des solutions.

En décidant de vivre ainsi, nous créons notre propre confort adapté à nos besoins et nos envies.

Le but n’est pas de nous martyriser mais bel et bien d’apprendre à vivre différemment et à se contenter de l’essentiel.

Passer un hiver dans ce fourgon sera une expérience que nous avons envie de tenter.

Si vous aussi, vous vous apprêter à vivre dans un van ou camping-car durant l’hiver, n’hésitez pas à écrire en commentaire ce que vous avez prévu pour vous tenir au chaud et éviter les petits désagréments 🙂

*Ce sont des liens affiliés.

Sur Pinterest ? Alors épinglez cette image

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

"PREPARER UN VOYAGE" : Ebook gratuit pour apprendre à faire votre budget, votre sac à dos et toute l'administration