Bien vivre sur la route,  Réflexions,  Van aménagé

Vivre à deux : en voyage et en van.

L’article que je vous propose aujourd’hui est relativement différent de ce que j’ai l’habitude de faire ces temps sur mon blog. Alors que j’écris principalement sur mes destinations, mes expériences de voyage et mes découvertes, j’ai décidé aujourd’hui de parler de relations, de rapport à l’autre.

On m’a souvent demandé d’écrire sur les rencontres, sur l’aspect humain dans les voyages et je ne l’ai jamais fait pour plusieurs raisons. Mais aujourd’hui, j’ai décidé d’aborder une thématique qui peut se rapprocher de la question « humaine » en voyage

C’est également une thématique qui revient souvent dans les questions que l’on me pose. C’est ainsi que je vous propose de parler du sujet de relation de couple en voyage et/ou en van

Partir en couple pour un long voyage ou pour vivre dans un van peut faire peur, surtout si l’on ne vit pas encore ensemble dans le quotidien. Loin des habitudes, il se peut que le voyage s’annonce plus difficile que prévu au niveau de la relation.

Je dois vous avouer que quand on a décidé de partir voyager sur plusieurs mois, ce n’était pas forcément ma plus grande appréhension. Cependant, comme je sais que beaucoup de personnes se posent la question de la vie de couple en voyage, je vais écrire sur ce que nous avons vécu, comment nous avons géré d’être ensemble tous les jours 24h/24 et que faire pour que tout se passe bien.

Voyager à deux : l'expérience d'une vie

Attention les yeux, vous allez voir des photos inédites de nous deux durant notre incroyable voyage de 8 mois 😉 !

Nos expériences 

Avant d’entrer dans le vif du sujet où je vous donnerais mes astuces, mes solutions, je vous propose d’abord un petit résumé de la situation. 

1 premier grand voyage décisif

Avant notre départ en septembre 2018, nous n’avions jamais passé plus de 2 semaines ensemble 24h/24. Ce voyage allait devenir un premier vrai test. Le tout était de savoir adapter notre personnalité sur le long terme, mais surtout de savoir faire coïncider les caractères indépendants de chacun. 

La première étape de notre voyage était une école de kung-fu en Chine. Ça n’allait pas être l’étape la plus difficile pour tester la vie de couple loin des habitudes puisque nous allions être entouré par d’autres « étudiants », les jours allaient être chargés et nous n’allions pas être tout le temps ensemble

C’est une fois arrivés au Népal que nos liens allaient être testés. Et pas par la plus douce expérience. En effet, au Népal, nous avions prévu de nous lancer dans l’aventure d’un trek rien que les deux. 

Marcher. Simplement marcher. Tous les jours, pendant 10 jours, ensemble. Nous avons donc avancé ensemble en haut de la chaîne montagneuse des Annapurnas, dans l’Himalaya. Et comme si nous l’avions toujours fait, nous avons immédiatement su adapter nos rythmes. Alors oui, j’étais plus lente, plus rapidement fatiguée mais les choses se sont passées d’une manière qui nous a permis de trouver un rythme qui correspondait à chacun et où nous étions tous les deux contents

Ensuite, nous sommes partis 3 jours dans la jungle au sud du pays puis nous nous sommes quittés pour 10 jours durant lesquels mon copain est rentré en Suisse pour raisons professionnelles alors que moi je suis partie testé une retraite de yoga à quelques kilomètres de la capitale népalaise. 

Voyager à deux ! Quelle expérience
De magnifiques moments passés ensemble au Népal, dans la jungle à Chitwan. Oct. 2018.

Petit passage express de 5 jours à Bangkok et alentours pour finalement rejoindre l’Australie ! Et c’est dans ce dernier pays que l’expérience a été la plus intense. 

Aménagement d’un fourgon et vie à temps plein 

Si vous avez un peu suivis nos aventures en Australie sur Instagram ou dans les articles précédents, vous avez sans doute compris que nous avons parcours près de 14’000km de Perth à Sydney au volant d’un petit van sommairement aménagé par nos soins. 

En Suisse, nous avions déjà partiellement vécu dans un camping-car pendant quelques mois. Mais cette fois-ci, l’expérience allait être tout autre : 6 mois dans un Mitsubishi express. Il n’y avait aucune possibilité de se tenir debout ou de se déplacer normalement à l’intérieur. Il y avait juste la place pour un lit, un frigo et une petite étagère. Mais ce fut une aventure incroyable. Et bien qu’il ait fallu s’organiser pour que tout se passe bien (surtout au niveau du rangement), globalement la relation s’est très bien passée

Et comme nous avons tellement aimé vivre sur la route, se réveiller chaque matin à un endroit différent et avoir sa maison toujours avec soi, nous avons décidé, une fois de retour en Suisse, de descendre au Portugal un mois après. Ainsi au mois de juin 2019, nous sommes partis en Algarve pour acheter et aménager un fourgon. Nous avons donc aménagé un Ford Transit L2H3 dans l’intention de vivre à temps plein dedans

Une fois aménagé nous l’avons ramené en Suisse et depuis, nous vivons la plupart du temps dedans. Bien que nous revenions dormir chez moi une ou deux fois par semaine, nous considérons notre fourgon comme notre maison. 

Cependant c’est à ce moment-là de la cohabitation que les choses ont été les plus délicates. Le véhicule n’est pas vraiment adapté pour la vie au quotidien. Et surtout, il n’est pas adapté à l’hiver suisse. Même si nous pouvons nous tenir debout dedans, cuisiner normalement et aller aux toilettes, il reste petit pour nous. Il est difficile de le tenir rangé et propre et provoque quelques fois des tensions

Mais ces quelques mois à vivre dedans nous ont appris ce dont nous avions besoin pour vivre confortablement dans un petit espace. C’est pourquoi nous avons pris la décision d’acheter un véhicule plus grand. 

24h/24 ensemble ? Un défi au quotidien 

Bien que nous ayons trouvé la vie dont nous avons envie, que nous nous entendons très bien malgré le fait que nous soyons quasiment 24h/24 ensemble et que nous vivons dans un petit espace, il a fallu ajuster nos personnalités, trouver des solutions. Il nous a tout simplement fallu apprendre à vivre ensemble

Une histoire de compromis

Normalement pour se lancer dans ce genre d’aventures, il faut déjà bien s’entendre. Bon logiquement si on est ensemble ce n’est pas pour rien. Mais il est important d’avoir en tête que de voyager ou de vivre avec quelqu’un ne sera pas la même chose que de vivre dans un quotidien “classique”. Les situations sont largement différentes.

Pour que cela fonctionne, il est nécessaire de faire des compromis chacun de son côté. Ce n’est pas une mauvaise que de procéder ainsi. Je pense vraiment que faire des compromis est une chose importante si l’on veut vivre ensemble. Ce qui serait mal, ce serait qu’un seul des deux fasse des concessions. 

Et c’est ce qu’on a fait pour éviter tout problème. Dans le même sens, nous avons décidé de répartir les tâches. Il s’occupe de la cuisine et moi je me charge de l’organisation et du rangement. 

Des moments pour soi

A mon avis, il faut également trouver des moments à soi, pour éviter d’être tout le temps l’un sur l’autre. Le manque de moment pour soi peut créer des tensions et faire regretter ce choix de vie. Il nous a donc paru important de tout de suite se donner des moments où l’on est chacun de notre côté. En Australie, j’avais décidé de prendre 30-40 minutes chaque matin pour faire du sport à quelques mètres du véhicule.

Après c’est possible que vous, avec votre compagnon, vous aimiez être très proches tout le temps. Mais nous concernant, nous aimons avoir des moments séparés et que les choses soient clairement réparties. 

Et si on décidait de dialoguer ?

Du coup, pour pouvoir faire des compromis et s’aménager des moments chacun de son côté, quoi de plus logique que de parler ensemble !?

En effet, l’une des choses primordiales lorsque l’on voyage à deux ou que l’on vit dans un petit espace, est le dialogue ! Dialoguer est sans aucun doute ce qui garantit le succès dans une relation. Si l’on ne dit pas clairement ce que l’on veut, ressent ou pense vis-à-vis de la cohabitation et du quotidien, comment l’autre peut s’adapter ou simplement savoir si l’on est bien ?

Dialoguer durant notre voyage mais également une fois de retour (et vivant dans notre fourgon) a été la solution pour que tout se passe bien. On pouvait passer des heures à parler si telle ou telle chose ne convenait pas à l’un.

Voyager solo ou à deux ?

A bien y repenser, je ne crois pas avoir déjà voyager toute seule dans ma vie. Si ce n’est une fois où je suis partie faire du bénévolat aux Maldives mais j’étais entourée d’autres bénévoles et je n’ai pas vraiment considéré cette expérience comme un voyage à proprement parlé. Enfin bref. Je ne pourrais donc vous dire si je préfère voyager à deux ou toute seule, à défaut d’avoir tester ce dernier. 

Mais en partant à deux pendant 8 mois, je peux vous dire que j’ai trouvé mon compagnon de voyage. Nous avons su accorder nos personnalités et nos envies. Nous avons sans cesse adapté notre façon de voyager et/ou de vivre ensemble par le dialogue, comme je vous l’ai dit tout à l’heure. 

Pour ma part, je ne vois que des avantages en voyageant à deux. Et vivre dans un van en couple peut apparaitre plus délicat mais avec des ajustements au fur et à mesure, c’est largement faisable.

Et vous ? Vous êtes plus voyage solo ou à deux ? N’hésitez pas à me partager vos expériences 🙂

Sur Pinterest ? Alors épinglez ces images !

vivre à deux
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

"PREPARER UN VOYAGE" : Ebook gratuit pour apprendre à faire votre budget, votre sac à dos et toute l'administration