Great ocean road
Roadtrip AUS#1

The Great Ocean Road : étapes et choses à faire/voir

Après être restée un mois dans la ville dAdelaide et dans la Péninsule Fleurieu, nous avons repris la route en direction de la région du Limestone et du village de Mont Gambier. Jolie région au passé volcanique, nous y avons passé quelques jours à découvrir les différents cratères et leurs lacs d’un bleu incroyable. N’hésitez pas à faire à un tour dans cette région largement méconnue des voyageurs. Elle est exceptionnelle !

La suite s’est poursuivie dans l’état du Victoria avec le magnifique parc national des Grampians dont vous pouvez retrouver ma vidéo de nos 2-3 jours en cliquant ici.

Après quelques arrêts dans de petits villages côtiers, nous avons finalement atteint la célèbre Great Ocean Road, mondialement connue pour ses incroyables falaises et formations rocheuses, notamment dans le parc national de Port Campbell. 

Je vous propose aujourd’hui de découvrir nos étapes le long de ces 243km mais aussi quelques informations concernant cette incontournable route d’Australie. A la fin, je vous dévoile également les points positifs et négatifs, alors soyez attentifs jusqu’à la fin.

Alors regardez ma vidéo où je vous emmène en musique le long des côtes ou lisez ce qui va suivre pour tout savoir de la Great Ocean Road.

La célèbre route australienne

Longue de 243km, la Great Ocean Road est une route côtière dans l’état du Victoria à 100km à l’ouest de Melbourne. Elle relie Torquay et Allansford, en passant par de nombreux petits villages et points d’intérêt à couper le souffle.

Construite entre 1919 et 1932 par des soldats européens revenus de la Première Guerre mondiale, elle est aujourd’hui empruntée par plus de 8 millions de touristes chaque année. La cause en est qu’elle longe la côte où les paysages sont tout simplement uniques et magnifiques.

C’est donc pour cela qu’elle est inscrite, depuis avril 2011, sur la liste du patrimoine national australien.

Nos étapes sur la Great Ocean Road

Les villes principales de la Great Ocean Road sont les suivants :

Torquay, Anglesea, Aireys Inlet, Lorne, Wye River, Kennett River, Apollo Bay, Lavers Hill, Port Campbell et Peterborough.

Nous ne nous sommes pas arrêtés dans chacune des villes mais avons pris le temps d’apprécier une bonne partie en y reste une bonne journée chaque fois.

Etape 1 : Warrnambool

Et là vous cherchez ce nom dans la liste que je viens juste de vous donner, et il ne s’y trouve pas. C’est normal. Officiellement, Warrnambool ne se situe pas sur la Great Ocean Road. C’est une jolie ville à seulement 10km à l’ouest d’Allansford. Du coup dans ma tête nous étions déjà sur cette fameuse route lorsque nous nous sommes arrêtés à Warrnambool. Bon je dois vous l’avouer que j’avais l’impression d’y être depuis Portland à une centaine de kilomètres à l’ouest du début de la route.

Warrnambool est une ville d’environ 30’000 habitants, à 256km de Melbourne. Il s’agit d’une ville côtière réputée pour ses plages, ses jardins et sa proximité avec la Great Ocean Road.

Dans cette ville, nous avons pris notre temps de nous balader dans le grand parc E. Johnson Reserve qui entoure le Lake Pertobe. Il existe un bon nombre d’espèces d’oiseaux dans cette région et les observer a été une de nos activités 🙂

Il existe une reconstitution de l’ancien village avec un phare qui peut constituer une belle visite mais il faut savoir que l’entrée est payante. Nous ne l’avons pas faite mais nous avons eu l’occasion de l’admirer depuis les fenêtres du Tourist Info.

Warrnambool Australie Great Ocean Road
Depuis l’office du tourisme, vous avez une vue imprenable sur le “village-musée”.

Ensuite nous sommes partis à vélo pour voir ses plages, les îles au large et les différents points de vue le long de la côte (direction ouest). L’une des îles au large – Middle Island – est une zone de protection et de reproduction pour des colonies de manchots pygmées notamment. En marrée basse, des animaux sauvages (ex. renards) s’aventurent sur l’île et menacent les colonies de pingouins. C’est pour cela qu’en 2016, le projet Maremme a vu le jour. Des chiens de berger de Maremme sont ainsi lâchés sur l’île pour un temps donné afin de protéger les pingouins.

La côte est vraiment magnifique et très calme, idéale pour une balade de fin de journée.

Warrnambool australie great ocean road

Etape 2 : Port Campbell et son parc national

L’étape d’après a été le passage dans le parc national de Port Campbell. Il s’agit sans doute de la partie la plus connue de la Great Ocean Road parce qu’il y a, dans ce parc, d’impressionnantes formations rocheuses réparties sur le long de la côte. Les falaises sont magnifiques et les touristes viennent les admirer depuis les nombreux points de vue.

Situé à 190km au sud-ouest de Melbourne, le parc national de Port Campbell regroupe de nombreuses “attractions” telles que Loch Arch Gorge, London Arch et Twelve Apostels. Il a été créé en 1962, dans le but de protéger ce bord de mer sur plus de 17.5km2.

Ses formations rocheuses sont, il faut bien l’avouer, sublimes ! Elles sont uniques et je ne peux que vous conseiller d’aller les voir. Vous aurez l’impression de faire un marathon de paysages mais ça vaut vraiment le coup. Les points de vue s’enchainent le long de la côte et vous en prendrez plein les yeux ! 🙂

Et les fameux Douze Apôtres (Twelve Apostels) :

Etapes 3 à 4 : Apollo Bay et Lorne

J’ai regroupé ces deux villages ensemble bien que nous les avons fait sur deux jours différents. Mais je dois vous l’avouer que je ne me rappelle pas exactement ce que nous avons fait à Apollo Bay. C’est un tout petit village au bord de l’océan où nous avons principalement fait une promenade le long de la côte mais après ça, je ne me rappelle pas de grand chose.

Le temps commençait à devenir plus gris et les températures étaient plus basses que d’habitude. Le brouillard pointait aussi gentiment le bout de son nez. Du coup les activités étaient réduites.

Mais une fois arrivé à Lorne, nous avons décidé de marcher malgré tout dans le parc national de Great Otway. Nous sommes donc partis dans le brouillard, sur le sentier d’une forêt “tropicale” en direction de la cascade “Erskine. C’était humide, c’était long (16km aller-retour) mais c’était vraiment beau.

Etapes 5 à 7 : Ainsley Inlet, Anglesea et Torquay

Bien qu’Ainsley Inlet soit au bord de l’océan avec de belles falaises et qu’Anglesea soit une jolie petite ville traversée par une rivière, ces deux villages ne m’ont pas spécialement marqué. Nous y sommes restés une journée ou demi-journée dans chacun d’eux et nos activités principales ont été des balades à vélo.

A Ainsley Inlet, la côte est belle avec son phare et ses falaises tombant abruptement dans l’océan. Les sentiers pédestres ou pour vélos sont très jolis et vous aurez l’occasion d’admirer de magnifiques paysages avec l’océan en fond.

Ainsley Inlet australie great ocean road
Le phare d’Ainsley Inlet

A Anglesea, nous n’avons rien fait de spécial. Nous avons pris le temps de travailler à l’office du tourisme et de faire des courses au centre commerciale. Le lendemain nous prenions la direction de notre dernière étape de la Great Ocean Road : Torquay.

Situé à moins de 20km d’Anglesea, Torquay est une jolie ville mondialement connu par les surfeurs. Sa plage accueille en effet un bon nombre de surfeurs venus affronter les vagues. Vous aurez l’occasion d’en apprendre davantage sur la culture et le monde du surf à Point Danger où des panneaux explicatifs sont répartis sur une plateforme. Torquay compte plusieurs plages et des sentiers côtiers les longent pour pouvoir apprécier le paysage.

C’est donc ce que nous avons principalement fait : regarder les surfeurs, profiter de la douche chaude gratuite à Surf Beach Drive et marcher le long de la côte.

Ensuite nous nous sommes dirigés vers Geelong avant de rejoindre Melbourne pour une semaine sur place.

Un bilan sur ces quelques jours

Une expérience unique et inoubliable

Globalement c’est clair que nous avons adoré cette route. Les paysages sont incroyables. Ils révèlent un nouvel aspect de l’Australie, encore une fois surprenant et unique. Depuis le début nous n’avons jamais été déçu de ce qu’on a eu l’occasion de voir, d’admirer et de vivre en Australie.

Il y a peu de mots pour décrire ce qu’on peut ressentir lorsque l’on voit ce genre de paysage. La beauté de la nature parle d’elle-même et j’espère qu’à travers mes photos et ma vidéo vous l’avez ressenti.

Malgré l’expérience inédite de rouler sur la célèbre Great Ocean Road, nous avons vécu également nos premières déceptions.

Quand la Great Ocean Road est victime de son succès

Jusqu’à la Great Ocean Road, notre road trip s’est passé dans la grande majorité dans des lieux tranquilles, sans trop de voyageurs et avec beaucoup de calme. C’est seulement à partir de cette route que nous avons croisé le chemin d’un nombre incalculable de touristes. Cette Great Ocean Road accueille chaque jour des milliers de cars de touristes venant en masse photographier une “attraction incontournable”. Ils descendent, jettent leurs déchets et remontent dans leur car en attendant le prochain arrêt.

Nous avons été choqué par tant de touristes (oui nous en faisons partie, enfin dans les grandes lignes). Il faut faire la queue pour rejoindre un point de vue et il n’est même pas possible, à certains endroits, d’en apprécier la beauté à cause du bruit, des gens impatients, des groupes qui posent pour des selfies pendant 30 minutes.

En 4 mois, nous n’avions jamais connu cela. Cette Great Ocean Road nous a très vite fait comprendre qu’on se rapprochait de plus en plus de la côte est, là où les touristes et voyageurs s’amassent.

Nous n’avons pas été déçu d’y être allés mais cette route nous aurait presque fait regretter notre chère côte ouest avec ses étendues silencieuses et dépeuplées.

Ce serait donc l’un des points négatifs de la Great Ocean Road : la foule de touristes. J’ai également pu lire que le comportement de certains détériore l’environnement dans cette région. Les déchets jetés jour après jour n’importe tout sont la cause principale du danger qui menace les beautés de la Great Ocean Road…

Est-ce pour cela qu’il ne faut pas y aller ?

Je pense que tout dépend de la manière dont vous explorez cette route mais aussi de la manière dont vous souhaitez vivre cette expérience. Est-ce simplement une case cochée sur votre “To Do list” et des photos publiées sur Instagram ? Ou est-ce plus une expérience enrichissante à vivre dans l’instant présent ?

A vous de voir 🙂

La région traversée par la Great Ocean Road est une merveille de la nature, ne faut-il pas la respecter ?

The Great Ocean Road et ses célèbres falaises.
The Great Ocean Road et ses célèbres falaises.

Sur Pinterest ? Alors épinglez cette image

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

"PREPARER UN VOYAGE" : Ebook gratuit pour apprendre à faire votre budget, votre sac à dos et toute l'administration