Préparation

Préparer un long voyage : l’administration.

La préparation d’un grand voyage.

Désirer partir est une chose, mais le mettre en pratique en est une autre. La préparation au niveau de l’administration d’un grand voyage est généralement la bête noire de toute personne s’engageant dans l’aventure, mais ne vous découragez pas à la vue des choses à régler. Le voyage en vaut tellement la peine. C’est un passage obligé, et avec un peu d’aide, tout est bien plus simple. Alors j’espère que cet article et les autres de la même catégorie “Bien se préparer” vous aideront et vous guideront durant ces quelques mois de préparation.

Je vous propose ici une série d’articles sur comment bien se préparer pour partir avec ou sans date de retour. La préparation est généralement la même que ce soit pour vivre autour du monde en mode sac-à-dos ou plutôt en véhicule. Pour ma part, je suis d’abord partie deux mois en sac-à-dos (bien qu’en Chine je sois restée un mois dans une école, donc la vie là-bas était déjà toute réglée). Mais à partir du troisième mois, Mauricio et moi avons entrepris la vie dans un van en Australie 😀 ! Enfin bref, vous aurez compris la préparation reste la même. Il y aura bien entendu des différences dans certaines procédures suivant le ou les pays de destination.

Je parlerai donc ici de ce que je connais et de ce que j’ai dû faire pour partir en Chine (un mois), au Népal (un mois également) et en Australie (depuis trois mois à l’instant où j’écris ces lignes).

Direction l’administration d’un long voyage

L’administration.

Dans cet article, nous verrons davantage l’administration et autres paperasses à réaliser. Les articles qui suivront traiteront des sujets tels que : les assurances, comment faire son sac, les comptes en banque et cartes de crédit, et le budget à prévoir.

Habitant en Suisse, j’ai effectué les choses nécessaires à mon pays. Si vous vivez ailleurs je vous conseille vivement de vous renseigner auprès des autorités de votre pays afin de ne pas manquer quelque chose. Et il est important de noter que j’étais étudiante donc au niveau des “obligations” et “charges” de la vie quotidienne je n’avais finalement pas beaucoup de choses à régler :-P.

Voici néanmoins la liste de l’administratif à traiter pour partir l’esprit léger et en toute sécurité ! :

  • Le contrôle des habitants/la commune : Il faut impérativement annoncer son départ à la commune, car si vous comptez partir vivre sur la route vous quittez votre domicile et cela revient à un déménagement. Si toutefois vous ne quittez pas définitivement votre logement (long voyage à durée limitée), vous n’aurez certainement pas ce détail à régler. Mais si j’étais dans ce dernier cas, je pense que j’annoncerai quand même que je quitte temporairement mon logement. Ne sait-on jamais, il y a peut-être un statut spécial pour ce genre de départ. Il faut donc passer dans sa commune où l’on est domicilié pour annoncer notre départ, dans le mois précédent le voyage c’est préférable. Vous déclarez simplement que vous partez. Cependant ils vous demanderont une nouvelle adresse. Dans mon cas, j’ai fourni l’adresse de l’école en Chine où j’allais passer le premier mois de mon grand voyage. Mais cette adresse doit être une adresse où vous pouvez recevoir du courrier car elle sera également utilisée par votre assurance pour vous envoyer des documents. Ce point-là est assez important, je vous en parlerais plus amplement dans un prochain article. Une fois le départ annoncé, la commune vous fournit une attestation de départ qui vous servira justement à résilier certains contrats, dont le contrat d’assurance maladie. Gardez donc bien ce document.

 

  • Les impôts : Afin d’éviter de payer inutilement les impôts durant votre absence ou d’arrêter de les payer si vous partez définitivement, il faut contacter les impôts de la région dans laquelle vous vivez. Appelez ou passez directement à l’office des impôts pour déclarer que vous quittez le pays. Une lettre suivra vous demandant de remplir la déclaration d’impôt de l’année qui vient de s’écouler jusqu’au mois prévu du départ (la déclaration se fait par internet : Vaudtax). Il faudra également fournir deux autres documents que vous enverrez en même temps : l’attestation de votre employeur (si vous êtes amenés à démissionner) et une lettre écrite où vous précisez si vous souhaitez ou non toucher à votre deuxième pilier (la caisse de pension) il peut très bien rester bloqué sur un compte. A savoir que pour la déclaration d’impôt à faire, il est nécessaire, comme d’habitude, de donner un relevé de compte de votre/vos banque/s. Donc si vous comptez clôturer votre compte en banque pour en ouvrir un autre à l’étranger, il faut le faire un peu avant la déclaration puisque les documents vous seront envoyer quelques jours ou semaines après la clôture. Une fois les documents réunis, il vous suffira d’envoyer dans une seule et même enveloppe l’ensemble. Concernant les impôts, je ne peux que vous conseiller de vous y prendre à l’avance. On sait tous que c’est assez ennuyeux de faire ces déclarations. Plus vite c’est fait plus vite on en est débarrassé. De plus, on ne peut jamais savoir quand les documents vous seront envoyés et/ou valider.

 

  • L’AVS : concernant l’AVS, il ne faut rien faire si vous comptez revenir en Suisse après votre long voyage. La seule chose est que, une fois de retour, vous devrez payer les années “en retard”, c’est-à-dire les années où vous n’étiez pas là et où vous n’avez pas cotiser. Si toutefois vous ne comptez pas revenir, alors il faudra bien évidemment écrire au centre de cotisation. Il s’en suivra toute une procédure, que je ne connais pas puisque, dans mon cas, j’ai simplement cessé de cotiser pour le temps où je ne suis plus en Suisse. A mon retour, il faudra bien entendu compenser le “manque” et continuer comme d’habitude. A moins qu’un prochain voyage ne se fasse au plus vite ;-).

 

  • Les visas : il s’agit sans doute d’une des choses les plus importantes si vous comptez entrer dans certains pays. Rendez vous dans l’ambassade du ou des pays de destination afin d’obtenir les visas. Dans certains cas tels que le Népal, les visas se font à l’arrivée dans le pays (à l’aéroport). Il vous faudra simplement payer directement, donc prenez avec vous du cash, car si vous allez au Népal par exemple, il se pourrait que vous tombiez sur un jour où le système de paiement par carte ne fonctionne pas… Et ce serait très embêtant car les ATM à disposition ont des frais de retrait généralement assez élevé. Concernant le visa australien, il se fait via le site du gouvernement : cliquez ici pour trouver le visa qui vous correspond. Très simple, il faut néanmoins prendre un certain temps puisqu’il y a beaucoup pages à remplir pour faire la demande. Une fois la demande remplie, un versement par carte de crédit est demandé. Faites cette demande un bon mois avant le départ (je conseillerai même un mois et demi, voire deux mois avant le départ), puisque parfois le gouvernement met du temps à confirmer ou non la demande de visa. Dans mon cas, le jour suivant ma demande j’ai reçu un mail de confirmation. Pour un visa chinois, il vous faudra vous rendre directement à l’ambassade de Chine (à Berne). Aucune demande ne peut se faire par mail ou par lettre. Suivant le visa que vous décidez de prendre (il y en a beaucoup : cliquez ici pour la liste), il vous faudra fournir un certain nombre de documents. Mais toutes demandes de visa exigent d’apporter à l’ambassade : une copie du passeport et une ou plusieurs photos (si vous oubliez vous pouvez toujours en faire sur place). Pour ce visa, faites la demande au moins un bon mois avant le départ.

 

  • L’assurance  : trouver son assurance voyage n’est vraiment pas une mince affaire. Il y en a beaucoup et surtout comment choisir celle qui nous correspond. Rendez vous sur l’article “préparer un long voyage : l’assurance voyage” pour vous aider à choisir parmi les trois plus populaires en ce moment.

 

  • Banque et cartes de crédit : cliquez ici et vous découvrirez la solution miracle 😉

 

  • Abonnements : globalement il vaut mieux résilier le maximum des abonnements qu’on a. Je pense notamment à celui du téléphone portable. A moins que vous ayez assez de budget pour vous payer une “extension” internationale, il est conseillé de résilier son abonnement trois mois à l’avance. Toutefois certaines compagnies de téléphonie mobile permettent qu’on résilie seulement un mois avant le départ. Donc renseignez-vous suivant chez qui vous êtes. Bien évidemment si vous ne partez que quelques semaines, il n’est pas nécessaire de résilier son abonnement (on peut choisir de simplement mettre son abonnement sur “pause”). Par contre, si vous partez pour une durée de plusieurs mois, je vous conseille vivement d’annuler votre abonnement et d’acheter sur place une carte prépayée. Vous trouverez de toute façon, et ce qu’importe le pays, tout plein d’offres. Prenez celle qui vous correspond le mieux suivant les besoins que vous avez sur place. Je voulais juste vous parlez encore du TCS. Si vous êtes membres du TCS alors il est extrêmement important de vous y prendre à l’avance pour résilier le contrat. Comme vous payez pour l’année à venir, il est préférable de prendre contact une année avant si vous avez l’occasion. Dans mon cas, je n’ai pas pu résilier au milieu d’année mon contrat et donc n’ai obtenu aucun remboursement. Le TCS n’a simplement pas renouvelé mon contrat pour l’année à venir.

 

  • Les vaccins : bien évidemment ce n’est pas de la paperasse mais plutôt un rendez-vous ;-). Toutefois il est important de rappeler qu’il faut absolument vous faire vacciner suivant les endroits du globe où vous irez. Prenez rendez-vous au centre de vaccination du CHU le plus proche. Si vous ne savez pas exactement quels vaccins il vous faut, ce n’est pas un soucis. Sur place, il vous sera fournir un document où vous devrez dire dans quelle région vous vous rendez et le médecin regardera pour vous.

 

Voilà normalement vous connaissez le gros du travail à fournir au niveau administratif et rendez-vous important ;-). Bonne préparation et prenez votre temps :-).

Et laissez un commentaire s’il existe d’autres spécificités selon votre cas et votre région/commune/etc.

A bientôt !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 6
    Partages

Un commentaire

  • Mauricio

    Bonjour Léonore,
    Petit complément d’information qui pourrait rassurer:
    Pour ne pas perdre des points dans le calcul de la rente AVS, les montants à verser sont de moins de 500.- par année loin du pays et on peut les payer plusieurs années après.
    Juste ne pas les oublier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

"PREPARER UN VOYAGE" : Ebook gratuit pour apprendre à faire votre budget, votre sac à dos et toute l'administration