Aménager soi-même

L’incroyable aventure de la Van Life (partie 5) : l’habillage des murs et du plafond

Pour que notre fourgon ressemble à une maison

Habiller son fourgon est donc l’étape suivante dans la conversion d’un véhicule utilitaire en une maison chaleureuse et douillette. L’habillage est ce qui va permettre au véhicule de ressembler davantage à un petit cocon cozy qu’à un simple fourgon utilitaire. Mais pas uniquement. 

L’utilité d’un habillage intérieur va plus loin que ce souci d’esthétisme.

Au-delà de déterminer le style et l’ambiance de votre maison, l’habillage va participer – ou non – à l’isolation. Je m’explique. 

Ce n’est jamais très beau de laisser à découvert l’isolation. Recouvrir les murs et plafond du véhicule permet donc de cacher cette isolation, mais permet également de la renforcer. En choisissant minutieusement les matériaux d’habillage, vous parviendrez à augmenter le pouvoir isolant. Mais attention, il se peut aussi que l’effet inverse se produise. Si vous décidez d’opter pour un matériau de type PVC sur la totalité de vos parois, la chaleur extérieure passera très facilement à travers et se retrouvera enfermée. Elle augmentera et l’effet sauna sera garanti ! 

Alors mieux vaut bien choisir ses matériaux. 

Habillage des murs avec du lambris
Pas vraiment terrible cette isolation visible… Allez, on remet du lambris !

Bien choisir les matériaux 

Comme à chaque étape, il n’y a pas qu’une seule manière de la réaliser. Mais il y a toujours quelques petits conseils bons à prendre pour éviter de mauvaises surprises. Comme par exemple, les principales caractéristiques à prendre en compte dans le choix de l’habillage. 

Ci-dessous vous trouverez donc les caractéristiques principales à respecter idéalement, les matériaux utilisés par la majorité des vanlifers. Je vous donnerais ensuite nos choix et la raison de ces décisions. 

Caractéristiques principales à respecter

Votre habillage doit être…

… Léger

L’une des choses à toujours tenir en compte dans le choix de n’importe quel matériel est évidemment le poids. Afin de ne pas excéder la capacité maximum de chargement de votre véhicule, privilégiez toujours la légèreté. Vous éviterez aussi de trop consommer. Plus un véhicule est lourd, plus il est difficile de le faire avancer, plus le moteur doit travailler et donc plus il consomme de carburant. 

… Souple

Si vous avez un véhicule avec la carrosserie latérale légèrement courbé, vous allez adorer les matériaux souples (afin qu’ils s’adaptent aux irrégularités du véhicule). A moins que vous décidiez de faire des murs parfaitement droits avec des tasseaux, choisir la souplesse dans le matériel des murs va vous permettre de travailler et de fixer plus facilement. Vous pourrez alors forcer doucement sur le matériel pour qu’il prenne la forme et les courbes à certains endroits. 

Conseil : Choisir des matériaux ni trop ni pas assez légers et d’une rigidité convenable est aussi une bonne chose pour ne pas qu’ils s’abiment avec les vibrations lors de déplacement.

… Résistant

Vos murs et plafond doivent être résistants. J’entends par-là : résistants à l’humidité, au choc, aux vibrations, aux systèmes de fixation choisis, etc. Et par exemple, s’ils ne sont pas déjà résistants à l’humidité, aidez-les à le devenir en les traitant avec un verni. 

Plus vos matériaux sont solides et résistants, plus longtemps ils dureront et mieux ils vous serviront. 

… Esthétique

L’esthétisme est très subjectif mais j’ai rajouté ce point aux caractéristiques à tenir en compte lors du choix des matériaux pour plusieurs raisons qui me tienne personnellement à cœur. Les murs et le plafond sont ce qui englobe votre petit nid. Ils sont présents, imposants et les choisir en fonction de leur esthétisme est important pour se sentir bien, comme à la maison. 

En définissant le style que vous souhaitez à l’intérieur, vous vous orienterez plus vers tels ou tels matériaux. Le rendu est donc très important. Vous voulez garder la chaleur du bois ? Alors optez pour du lambris brut. Mais si vous aimez le toucher du bois sans pour autant vouloir un chalet, prenez du lambris teinté ou peint. Enfin vous avez compris. Votre intérieur doit être beau, doit vous ressembler, doit vous apparaître agréable, etc. Et pour ceci, faites parler vos envies.

… le reflet de vos moyens

Que ce soit d’ordre financier ou de compétences, il me semble important de tenir compte des moyens à disposition lors du choisir des matériaux. Le budget peut être un critère tout comme les compétences manuelles

Si vous décidez de réaliser la pose des murs et du plafond vous-mêmes, alors n’oubliez pas d’avoir à l’esprit ce que vous êtes capables de faire. Tous les matériaux ne demandent pas les mêmes aptitudes. Travailler le bois n’est pas la même chose que de manipuler du PVC. 

Les matériaux principalement utilisés 

C’est bien joli tout ça mais quels sont concrètement les matériaux les plus couramment utilisés ? Parmi quoi peut-on faire notre choix ? 

Et bien, en voilà une bonne question. Les matériaux pour aménager un véhicule sont nombreux puisqu’il n’existe pas à proprement parler de « matériaux pour aménager un fourgon ». On se tournera donc vers les matériaux de construction classique mais on privilégiera les matériaux naturels (puisqu’il s’agit d’un petit espace), tout en tenant compte des caractéristiques présentés ci-dessus. 

La plupart des personnes choisit le bois. Noble, chaleureux, léger mais solide, résistant, etc. Le bois a souvent plus d’un avantage. Surtout que de nos jours, nous pouvons trouver du bois sous toutes ses formes. 

Il existe deux principales « formes » dans lesquelles nous pouvons obtenir du bon bois pour réaliser un aménagement : 

  • Le lambris
  • Le contreplaqué

Tous deux très différents, ils sont pourtant les deux très appropriés pour l’usage que nous voulons en faire. Et là tout dépend de l’ambiance ou du rendu que vous souhaitez obtenir. Voici une brève description des deux matériaux : 

Le lambris

Le terme « lambris » est très large, il regroupe plusieurs types de bois travaillés, évoluant notamment suivant les époques. Utilisé depuis des siècles, le lambris n’a pas toujours revêtu la définition contemporaine. Mais selon cette dernière, il s’agit de lames de bois avec deux côtés : 

  • Le côté mâle : appelée aussi languette. 
  • Le côté femelle : appelée aussi rainure dans laquelle la languette vient s’imbriquer…

Enfin bref.

Alors qu’autrefois le lambris était sculpté à dessein de décoration sur de petites parties des murs, il est aujourd’hui utilisé pour son aspect pratique et solide et pour recouvrir des pans de murs entiers. Il peut se poser horizontalement ou verticalement – voire même diagonalement… mais bon nous n’allons pas tenter l’expérience dans un van. Quoique… tout est faisable. 

Conseil : si vous le posez horizontalement, il est très important de tourner la lame de façon à ce que le côté femelle (rainure) regarde vers le bas. En cas d’humidité ou de contact avec un liquide, il n’y aura ainsi pas d’accumulation d’eau dans la rainure et donc aucune moisissure.

Bien souvent vous aurez le choix entre du lambris de bois « classique » (couleur naturelle) ou du lambris couleurs (déjà teinté). Quoiqu’il en soit, les avantages et inconvénients sont les suivants : 

  • Avantage : bon complément à l’isolant phonique et thermique, durable, rapide à poser, légèrement souple, résiste à l’humidité et au contact avec du liquide, ambiance chaleureuse garantie. 
  • Inconvénients : moins souple et plus épais que le contreplaqué donc la découpe peut être plus difficile, demande une bonne fixation régulière. 
Habillage van : lambris de bois

Le contreplaqué

Pour le dire simplement, le contreplaqué est un panneau à bas de bois conçu par collage de couches à fils croisés. Ces couches sont en nombre impair pour assurer une meilleure solidité. 

En Europe, et principalement en France, l’usage de contreplaqué d’essence de peuplier est plus répandu pour l’aménagement de véhicules. 

L’épaisseur de ces plaques varie de quelques centimètres. Et le contreplaqué ne se trouve que sous forme de plaques rectangulaires ou carrées (et non pas sous forme de lames comme tel est le cas pour le lambris). 

  • Avantages : résistance mécanique (et permet des usages variés), stabilité dimensionnelle (c’est-à-dire qu’une plaque de contreplaqué reste stable même coupée), léger et souple, facile à travailler, ne se déforme pas, solide malgré la finesse, esthétique, excellent rapport qualité/prix. 
  • Inconvénients : il existe plusieurs variétés d’épaisseur, mais il est impossible de modifier l’épaisseur d’une plaque déjà faite, davantage sensible à l’humidité que le bois ordinaire. 
habillage van : contreplaqué

Le PVC

Vous pouvez toujours opter pour des plaques de PVC ou du lambris de PVC. Mais bien évidemment ce n’est pas du tout naturel et ceci pourrait se voir. Il y a également quelques inconvénients plutôt rédhibitoires. 

Le lambris de PVC se présente globalement sous la même forme que le lambris de bois, c’est-à-dire des lattes avec deux côtés pour l’imbrication. Souvent plus long, le lambris de PVC peut se trouver de toutes les couleurs, de motifs et peut même imiter le bois, le marbre, … 

  • Avantages : léger, facile à poser, résiste à l’eau et à l’humidité, facile d’entretien,
  • Inconvénients : fragile, supporte mal le fait d’être visser trop fort, très mauvais isolant (surtout pour les endroits chauds car produit l’effet inverse de l’isolation). 

Nos choix de matériaux

Parlons désormais un peu de mon petit Ford Transit. 

Avec mon compagnon, nous avons décidé pour l’habillage des murs du lambris de bois « classique », que nous avons ensuite peint en gris tout en gardant le motif du bois par endroit. Il s’agit d’un lambris de pin que nous avons posé sur une grande partie des murs. Nous avons utilisé les restes pour réaliser la face intérieure du lit ainsi que pour une partie du meuble de la cuisine. 

Nous voulions cette chaleur qu’offre le bois, ce petit quelque chose qui promet de se sentir à l’abri, confortable. Et bien que nous ayons peint le lambris, nous sommes parvenus à garder ce sentiment. Un esprit très légèrement marin est même apparu sans vraiment le vouloir – sans doute grâce à la couleur gris-bleuté de la peinture. 

Par contre, nous ne voulions pas d’un intérieur entièrement en bois. C’est pourquoi nous avons décidé d’habiller le plafond avec du lambris de PVC blanc. Il permet notamment d’apporter un peu de légèreté et de lumière à un intérieur chargé de bois. En le choisissant blanc, il ne rapetisse pas l’espace.

Globalement tout ceci est facile à poser (si bien entendu, on possède les bons outils). Regardons désormais comment nous sommes parvenus à fixer tout ceci. 

Précision/explication : nous avons posé un lanterneau avant de réaliser le plafond et les murs. Mais certains préfèrent tout mettre puis découper les couches (tôle, isolation et plafond). A vous de voir ce qui vous semble le plus facile. Cliquez ici pour lire comment nous avons posé un lanterneau.

La pose du matériel 

L’habillage du plafond

Pour la pose du plafond, il est vrai que nous l’avons fait un peu à notre manière. Sans regarder des vidéos ou lire des articles. Mais nous sommes assez fiers du résultat. C’est que ça devait être une bonne méthode n’est-ce pas ? 😛 Du coup je vous la partage ci-dessous. 

Étape 1 : Avant de fixer notre lambris en PVC, nous avons fixé, dans la largeur, des poutres/tasseaux de bois à la carrosserie grâce à des plaquettes en métal visées aux renforts de la tôle. 

Étape 2 : Puis nous avons découpé les lambris de PVC aux dimensions du plafond. Mais nous avons aussi réalisé le carré où se situera le lanterneau.

Étape 3 : Pour faciliter la pose du lambris, nous avons décidé de fixer toutes les lames ensemble grâce à des poutres, également verticalement. 

Étape 4 : Et finalement nous avons viser le plafond aux poutres de la carrosserie. Et voilà le tour est joué ! Bon je vous conseille quand même de vous mettre à plusieurs : deux qui tiennent les lambris PVC plaqués au plafond et un qui visse activement 😛

L’habillage des murs

Pour la pose des murs nous avons demandé de l’aide à un menuisier, principalement pour avoir les bons outils. Scie circulaire, agrafeuse-cloueuse à air comprimé et tour de main habile pour une efficacité optimale. Voici donc les étapes, plus ou moins similaires à celles de la pose du plafond. 

Étape 1 : Nous avons fixé des poutres aux endroits nécessaires pour fixer les lames de lambris.

Étape 2 : Puis grâce au menuisier, nous avons pu avoir des lambris parfaitement découpés aux dimensions nécessaires. 

Étape 3 : Et finalement, une lame après l’autre, nous les fixons grâce à l’agrafeuse-cloueuse. 

Nos petites spécialités 

Et oui, comme à notre habitude, il nous a fallu faire quelques spécialités. Nous n’avons pas posé du lambris partout. Au niveau de la tête et des pieds du lit, nous souhaitions garder un maximum de place (puisque le lit est dans la largeur) alors nous avons collé de la moquette. Nous l’avons également mis sur les portes et hayons arrière. 

Dans la salle de bain, nous avons également fait une petite spécialité. Nous avons arrêté le lambris avant la salle de bain pour également gagner de la place à hauteur de bras. Pour imperméabiliser l’isolation et pour protéger le bois, des rideaux de douche feront l’affaire ! Pour l’instant, la salle de bain n’est pas terminée. Cet article sera donc mis à jour pour vous expliquer la pose des murs de la salle de bain 🙂

La pose du plafond en photos

La pose du lambris aux murs en photos

Ça ressemblerait presque à une chaleureuse maison !

Le sol, les murs et le plafond mis, notre Ford Transit se transforme petit à petit en une maison confortable. Nous ne pouvons que nous réjouir d’y vivre. Mais tout n’est pas fini. L’ameublement est la prochaine étape ainsi que la peinture. Puis les travaux se termineront par les derniers petits aménagements et la décoration.

Retrouvez mes photos et mes vidéos sur Instagram et/ou sur Facebook. Et n’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de cet article !

A tout bientôt !

Retrouvez-moi sur Pinterest en épinglant ces images 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 4
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

"PREPARER UN VOYAGE" : Ebook gratuit pour apprendre à faire votre budget, votre sac à dos et toute l'administration