Vanlife #4 - isolation et pose du sol
Aménager soi-même

L’incroyable aventure de la Van Life (partie 4) : la pose du sol

C’est au tour du sol d’être habillé !

Après avoir isoler les murs de son véhicule avec l’isolant de votre choix, il est maintenant temps de passer aux travaux sur le sol. Nous avons mis du temps pour finir l’isolation de notre véhicule car entre l’isolation et la pose des tasseaux de bois qui serviront à recevoir le lambris, nous avons décidé de poser un lanterneau à l’avant-centre du plafond ainsi qu’une aération sur le côté (en hauteur) – au niveau du futur emplacement de la salle de bain. Il nous a également fallu réaliser un petit support qui accueillera le ventilateur au niveau de l’aération*.

Dans ce laps de temps, nous avons aussi posé de la moquette sur les parois à l’arrière du véhicule – au niveau de la tête et du pied de lit ainsi que sur les hayons arrière.

Ajouté à cela, nos sessions plages-balades en Algarve et nos aller-et-retour dans les divers magasins pour se ravitailler en différents matériaux de construction nous ont bien occupé durant ces deux semaines qui viennent de s’écouler.

Mais voilà après tous ces petits détails avec les apprentissages nécessaires à chaque fois, je suis fin prête à vous partager notre expérience de la pose ainsi que le résultat qui est, ma fois, plutôt sympa 🙂

*Un article ou une vidéo suivra sur les petits détails/conseils annexes.

 

Egalisation et isolation du sol de notre van aménagé

La pose de l’isolation

Égaliser

La base de notre Ford Transit n’était pas plate, comme dans tous les véhicules utilitaires – allez savoir pourquoi d’ailleurs… Il nous a donc fallu la mettre à niveau afin que le sol choisi soit plat et ne se brise pas sous le poids des meubles et de nos pas. Mais surtout pour que ce soit confortable et joli !

Alors nous avons simplement décidé de déposer de la mousse expansive entre les « bosses » de la carrosserie (si quelqu’un sait comment ça s’appelle, n’hésitez pas à le me dire en commentaire 😛 ). Il a fallu en mettre assez pour qu’en gonflant elle arrive à hauteur, mais aussi pour qu’elle serve de colle à l’isolation.

Nous n’avons pas réalisé de « fondations » en bois puisque nous ne voulions pas perdre trop de centimètre au niveau de la hauteur, mais aussi parce que nous voulions faire au plus simple.

Et isoler le sol

Nous avons choisi pour isoler le sol des plaques fines d’isolation spéciales parquet flottant (puisque c’est effectivement ce que nous avons décidé de poser 😛 ). Il s’agit tout simplement d’une sous-couche parquet et sol stratifié. Ce sont des plaques facilement découpable qui peuvent compenser les irrégularités du sol jusqu’à 4 mm (c’est notamment pourquoi nous avons déposé généreusement de la mousse expansive entre les irrégularités afin que la sous-couche isolante soit la plus plate possible.

Isolation du sol

La pose du sol

Choisir son sol

Pour l’habillage de son van, il n’y a pas mille solutions. L’un des points majeurs à respecter est sans aucun doute le poids des matériaux. C’est donc logiquement vers des revêtements de sol légers et faciles à la pose que la plupart des vanlifers se tournent.

Voici une liste non exhaustive de revêtements qui nous semblaient adéquats pour un aménagement de van :

  • Les sols souples

Le lino (ou linoleum) : Revêtement 100% naturel à base d’huile de lin, liège et résine, le lino est un matériau très résistant et de grande qualité. Il est également plus rigide que le sol en PVC (voir ci-dessous). Toutefois, il est sensible à l’humidité ce qui pourrait poser quelques problèmes dans un fourgon en plein hiver… (bon après il n’aime pas les surplus d’eau alors si vous ne mettez pas de neige à l’intérieur ou si vous ne videz pas vos bidons d’eau par terre, ça devrait aller). Sa durée de vie est très longue puisque c’est devenu un matériau de grande qualité. En tant que sol souple, le lino se pose relativement facilement.

Le vinyle (ou sol PVC) : le vinyle est quasiment semblable au lino à la différence qu’il est principalement en matière plastique. Il est en outre plus souple. Son entretien est facile et son prix est bien plus abordable que celui du lino. Ce qui déterminera sa durée de vie c’est principalement l’épaisseur du vinyle. Logiquement, plus il sera épais plus il durera longtemps. Les points positifs d’un sol en vinyle est sa grande solidité et son étanchéité. Alors avec lui, pas d’inquiétude s’il arrive que votre intérieur soit trop humide.

  • Les parquets

Le parquet flottant (ou contrecollé) : très bon revêtement pour un van aménagé car il regroupe beaucoup de points positifs. Premièrement, il a l’avantage de ressembler au parquet en bois massif – il garde donc le charme du bois – mais est bien moins lourd que celui-ci. Il est composé de trois couches de bois, contrairement au parquet stratifié. Il coûte relativement peu cher et se pose très facilement. Un vrai jeu d’enfant ! Il est par contre sensible à l’humidité, il vous faudra donc une bonne isolation et ventilation dans votre fourgon.

Le parquet stratifié : fortement semblable au parquet flottant mais n’est tout simplement pas du bois. Il a l’avantage de bien imiter le bois mais revient moins cher. Il ne nécessite aucune colle pour être poser puisque ses lames s’emboitent. Son dernier bon point est qu’il résiste bien à l’humidité.

Pose du sol dans notre van aménagé

Notre choix (et notre petite spécialité)

Nous sommes donc partis sur un parquet flottant de couleur gris-clair. Notre premier choix était de prendre du vinyle puisqu’en tant que sol souple, sa pose et sa découpe sont très faciles. Mais après quelques recherches en magasin, les couleurs et motifs du vinyle ne nous plaisaient pas. Notre choix s’est donc porté sur du parquet flottant.

Mais nous ne l’avons pas posé partout ! Afin d’éviter des frais inutiles, nous avons décidé d’acheter uniquement un seul paquet de parquet. Ce qui était suffisant pour remplir les parties visibles de l’habitacle. L’arrière du véhicule, ce qui correspond à l’espace sous le lit, est partiellement réalisé en parquet flottant. Le « reste » sera recouvert d’une plaque de MDF de 3mm ou 5mm afin de solidifier la sous-couche isolante, puis d’un sol multi-usage, c’est-à-dire non dommage. Nous avons choisi de poser un vieux tapis découpé pour prendre la forme adéquate.

Les espaces au sol qui seront destinés aux meubles de la cuisine ainsi qu’à la salle de bain n’ont pas non plus été recouvert de parquet. Nous y avons également mis une plaque de MDF afin d’égaliser avec le parquet flottant. Toutefois nous avons encore rajouté une plaque MDF servant de base à la construction des meubles et structures.

Nous avons choisi comme sol le parquet flottant pour notre van

La réalisation

La pose de l’isolant au sol a été très simple. La découpe est facile et rapide. Comme c’était des plaques rectangulaires, il a fallu par endroit découper des petites pièces pour combler les angles ou les arrondis.

Concernant le parquet flottant c’était également très facile puisqu’il nécessite aucune colle. Le fait d’emboiter les lames fait que l’ensemble tient parfaitement bien. Mais nous avons quand même eu recours à l’aide d’un menuisier pour la découpe des certaines lames afin que les angles et recoins soient joliment réalisés. Nous n’avions pas de machines électriques, du coup nous sommes partis chez tonton pour qu’il nous prenne les mesures et réalise les découpes avec sa scie sauteuse et sa scie circulaire.

Avec le bon matériel, on peut faire des merveilles !

 

Poser le sol dans un van aménagé : découper et poser
Demander de l’aide à un menuisier pour certaines découpes peut être utile quelques fois 🙂

Pose du sol, du parquet flottant, dans notre van

Suite : revêtement des murs !

Après avoir posé le sol, nous nous sommes attaqués au revêtement des murs. Mais là aussi on a donné dans l’originalité. Du coup, nous ne faisons pas tout d’un coup. Les choses se font petit à petit et partout dans tous les sens. Mais nous arrivons toujours à faire quelque chose qui nous plait.

Le prochain article sera donc consacré à la pose du lambris de bois (ainsi que la pose du plafond en lambris de PVC) et à la pose d’une partie en moquette. Vous découvrirez nos petites subtilités puisqu’à nouveau le lambris ne sera pas posé partout ! 🙂

A tout bientôt pour de nouvelles aventures.

Et n’hésitez pas à vous abonner à ma page Instagram en cliquant ici ou sur les photos de la barre latérale 😉

Sur Pinterest ?
Alors pin-it cette image !  

Poser du parquet flottant

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 4
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

"PREPARER UN VOYAGE" : Ebook gratuit pour apprendre à faire votre budget, votre sac à dos et toute l'administration