Confinement, minimalisme et voyages
Minimalisme,  Réflexions

Confinement : qu’en retirer en tant que voyageurs ?

Il y a quelques mois je partageais avec vous sur mon blog mon envie et mon besoin de me lancer dans le minimalisme. A mon rythme, j’étais entrée dans ce mode de vie qui semble correspondre davantage à mes valeurs qu’une vie tournée vers le matériel.

A lire aussi : pourquoi choisir le minimalisme en tant que voyageur ? 

Notre grand voyage de 2018-2019 m’avait conforté dans ce choix de vie où l’on se contente de peu mais surtout de l’essentiel. C’est notamment pour cela qu’avec mon compagnon, nous avons décidé de vivre dans un véhicule aménagé. 

Une fois de retour de voyage, nous avons donc entrepris notre vanlife en achetant un fourgon au Portugal que nous avons aménagé sur place. Je vous laisse consulter mes articles sur le sujet si vous avez envie d’en savoir plus.

A lire aussi : mes articles sur l’aménagement du fourgon au Portugal

Quelques mois après notre retour en Suisse, un nouveau projet a vu le jour.  Nous avons décidé d’acheter un camping-car parfaitement isolé et aménagé. Depuis janvier 2020 nous attendons ainsi impatiemment notre nouvelle maison. Mais pendant ce temps, notre vie de rêve a été mise sur pause, la routine a repris le dessus. Les choses ont recommencé à s’accumuler, de vieilles affaires sont revenus à la surface et ma chambre s’est très vite remplie de désordre ! 

Le minimalisme : un mode de vie qui fait du bien.

Le besoin de revenir à ma décision d’une vie minimaliste et de l’appliquer définitivement a surgit un jour où « trop c’est trop ». Une surcharge matérielle, un encombrement pesant qui m’oppressaient. 

Petit rappel sur le minimalisme 🙂

Le minimalisme est une sagesse orientale très ancienne, mais elle est apparue en Occident bien plus tardivement. C’est seulement à la fin du XXe siècle – début du XXIe siècle que les occidentaux se sont tournés vers ce mode de vie alternatif. Le minimalisme débute très souvent par le désencombrement matériel. Nous nous débarrassons de ce que nous n’utilisons pas, puis petit à petit nous faisons également du ménage dans notre esprit, nos vies, nos relations, etc. 

Le but étant de se faire du bien, de revenir à soi et à ce qui est essentiel, chacun fait ce qu’il veut et puise dans la philosophie minimaliste ce qu’il souhaite. Mais globalement, nous assistons avec le minimalisme à un renouvellement du concept de liberté. Comme j’ai pu le lire dans un article publié dans letemps.ch (de 2018 – il date un peu mais est toujours d’actualité), les objets sont des charges économiques et mentales. S’en détacher est bénéfique pour le porte-monnaie mais surtout pour la santé ! Nous nous libérons de cet attachement malsain et inutile que représente une accumulation et une consommation trop importantes du matériel. Nous libérons notre esprit et notre vie pour nous focaliser sur l’essentiel et sur notre bien-être

Pause dans les voyages : où on en est avec cette vie minimaliste ?

Mais voilà, je ne le sais que trop bien. Le minimalisme peut être dur à accueillir. C’est également difficile de le maintenir si nous n’y consacrons pas une réelle et profonde volonté. 

De retour de voyage – et désormais dans une longue et pénible période de confinement – le minimalisme a été difficile à maintenir. Sans doute parce qu’il n’a pas été assez profondément ancré dans mon quotidien avant ça. Quoiqu’il en soit, je pense sincèrement que pendant ce genre de période, il est plus que nécessaire de faire rentrer (totalement ou non) le minimalisme dans nos vies

Voyages en stand-by : synonyme de reprise du rythme effréné du consumérisme ?

Lorsque nous partons pour un long voyage, nous nous rendons souvent compte que le strict minimum nous suffit. Nous vivons tellement de choses extraordinaires et épanouissantes que le matériel se réduit à ce qui est essentiel. Le reste n’importe pas. 

Toutefois, comme je l’ai dit, une fois de retour, avec la peur de l’ennui et du manque nous flânons à longueur de journée sur des magasins online à la recherche d’objets qui nous ferons oublier la platitude de notre quotidien. Le problème est que ces objets ne nous satisfont pas. Il en faut encore et encore. 

Ce n’est définitivement pas la solution.

Et la situation se corse davantage lorsque la période se transforme en confinement. Je travaille actuellement en tant que livreuse de colis et je peux vous dire que depuis le début de la pandémie, l’ampleur de la marchandise à livrer a largement triplé. C’est même pire que le Black Friday… Et ça dure depuis des semaines. 

Les gens passent donc encore plus de temps sur internet à commander sans cesse des objets pour combler un vide, pour éviter l’ennui

Et vous, en tant que voyageurs, que faites-vous de vos journées lorsque vous n’êtes pas en vadrouille ? Recommencez-vous à accumuler pour passer le temps ? Êtes-vous plus heureux en consommant ?

Je ne pense pas.

A lire aussi : Voyages en stand-by ? 10 activités pour s’occuper.

La force du minimalisme : vider sa vie du superflu pour l’embellir 

Et c’est clairement dans ces moments que réfléchir au mode de vie minimaliste peut aider. J’avais un peu mis de côté le minimalisme depuis quelques temps parce qu’avec mon nouveau rythme de vie et le fait de vivre avec mon compagnon les choses se sont vite réaccumulées. J’ai également laissé ma chambre devenir un grand débarras, où les choses trainaient. Je ne rangeais plus. 

Mais avec cette période de confinement, la réalité a été plus que frappante. Être toute la journée à la maison nous fait souvent prendre conscience de la quantité astronomique de biens matériels que nous possédons et qui sont, au final, inutilisés

Nous pouvons donc prendre du positif dans ce genre de situation, où les voyages sont mis sur pause, où l’on est obligé de rester chez soi. Prendre conscience de notre façon de vivre au quotidien et changer ce qui ne va plus. J’aime pendant ces temps en stand-by réorganiser ma vie et mon quotidien, planifier les changements que j’ai envie de voir dans ma vie. C’est donc ce que j’ai décidé d’entreprendre durant cette période difficile. 

Ce temps à disposition ne peut donc qu’être bénéfique. Vous vous sentez certainement oppressé par votre quotidien à la maison ? Vous avez l’impression d’être envahi parce que vous n’avez pas l’occasion de prendre l’air et vous éloigner de la réalité matérielle de votre foyer ? Je ne peux que vous conseiller de vous intéresser un minimum au minimalisme. 

L’accumulation d’objets pèse inconsciemment sur le mental. Opter pour un mode de vie où le nécessaire et la simplicité sont au centre est une solution pour calmer son esprit, pour se retrouver et apprendre à se connaître afin de prendre la direction du bien-être et du bonheur. 

A écouter : Podcast – L’art de la simplicité de Dominique Loreau

Nouveau départ, nouvelle vie

Avec mon compagnon, nous sommes donc en attente de l’arrivée de notre camping-car, bloqué en Espagne. Et nous attendons avec impatience cette nouvelle vie car nous allons vivre dans un habitat extrêmement restreint. C’est sans doute une bonne manière de devoir réfléchir à notre façon de consommer. Nous allons devoir effectuer un énorme tri et je sens que ça va être un soulagement. J’ai besoin de me libérer d’une bonne quantité de mes affaires. 

Vous allez me dire : mais pourquoi tu attends d’avoir le camping-car pour le faire ?

Vous avez bien raison. Mais je ne suis pas seule. Si ça ne tenait qu’à moi, je ferais clairement un tri drastique mais nous sommes deux, et nous devons respecter les choix de l’autre. 

Enfin bref ! Tout ça pour vous dire que, durant cette pénible période, se libérer de certains biens matériels inutiles peut faire du bien, peut calmer nos angoisses et peut surtout nous aider à se focaliser sur l’essentiel.

N’hésitez pas à me dire votre ressenti vis-à-vis du minimalisme, comment vous envisagez cette période ou une toute autre réflexion. 

Écoutez- vous, retrouvez-vous et prenez soin de vous ! A bientôt !

Sur Pinterest ? Épinglez ces images pour plus tard. 

confinement, minimalisme et voyage
confinement, minimalisme et voyage
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

"PREPARER UN VOYAGE" : Ebook gratuit pour apprendre à faire votre budget, votre sac à dos et toute l'administration