Informations pratiques

Conduire en Australie : informations et sécurité

Une fois votre véhicule acheté ou loué, vous voilà presque prêts à vous lancer sur les routes australiennes. Conduire en Australie est une expérience unique tout comme les découvertes du pays que vous allez faire. Cependant vous devez vous préparer à conduire sur ces routes très différentes de ce que l’on connaît en Europe. Je vous ai donc réuni dans cet article toutes les informations essentielles pour prendre la route et conduire en toute sécurité. Que ce soit avant de partir ou pendant le voyage, il est important d’être bien préparé pour éviter tous désagréments.

Avant de partir.

Les distances :

Avant de prendre la route en Australie, il vous faudra bien entendu planifier votre itinéraire. Et en le réalisant, je vous conseille vivement de bien regarder les distances entre vos étapes et/ou points d’arrêt. L’Australie est un pays immense, l’Europe toute entière pourrait rentrer dans le territoire australien. Imaginez la taille… De ce fait, les distances entre les villes et les états sont impressionnantes et demandent d’être connue avant de se lancer dans l’aventure.

Vous allez découvrir des plaines immenses où il n’y a rien sur des kilomètres. Un jour vous allez rouler pendant des heures avant de rejoindre votre prochaine étape, tandis que le lendemain tous les points d’intérêts sont réunis au même endroit et vous n’aurez qu’à faire 20km. C’est la magie de ce pays et c’est ce qui va rendre votre roadtrip inoubliable. Alors notez bien les distances et, surtout, soyez réalistes dans le nombre de kilomètres que vous allez effectuer en une journée.

Pour vous donner une idée des distances, voici le temps et les distances entre les principales villes du pays :

De Melbourne à … :

  • Sydney : 872km, réalisables en 11 heures.
  • Adelaide : 731km, réalisables en 10 heures.
  • Perth : 3434km, réalisables en 43 heures.
  • Brisbane : 1674km, réalisables en 21 heures.

De Sydney à … :

  • Melbourne : 872km, réalisables en 11 heures.
  • Adelaide : 1412km, réalisables en 17 heures.
  • Perth : 4108km, réalisables en 49 heures.
  • Brisbane : 966km, réalisables en 12 heures.

De Adelaide à … :

  • Melbourne : 731km, réalisables en 10 heures.
  • Sydney : 1412km, réalisables en 17 heures.
  • Perth : 2706km, réalisables en 34 heures.
  • Brisbane : 2045km, réalisables en 25 heures.
  • Alice Springs : 1533km, réalisables en 19 heures.

De Perth à … :

  • Melbourne : 3434km, réalisables en 43 heures.
  • Sydney : 4108km, réalisables en 49 heures.
  • Adelaide : 2706km, réalisables en 34 heures.

Et de Cairns à Brisbane : 1715km (21h.), de Darwin à Alice Springs : 1489km (19h.), de Alice Springs à Uluru : 461km (5h.).

Je vous l’avais dit, les distances sont incroyablement grandes. Mais il y a tellement de choses à visiter et à découvrir entre ces grandes villes que les arrêts seront généralement très fréquents. Toutefois, sur certains bouts comme sur la Nullarbor Plain (la route entre Western Australia et South Australia), il vous faudra quelques jours pour la traverser. Et ce sera à coup de 7 heures de route par jour, environ. Alors n’oubliez pas de tenir en compte ces distances lors de la préparation de votre itinéraire.

A l’égal des villes, les stations essence peuvent être parfois très éloignées les unes des autres. Je vous conseille d’acheter des Jerricans si vous comptez conduire sur de longues distances dans des régions reculées. Il existe une application pour téléphones mobiles très utiles pour trouver une station essence : FuelMapAustralia. Vous pouvez retrouver les 5 applications indispensables pour un roadtrip en Australie dans mon article consacré au sujet !

 

Conduire en Australie : La plus longue ligne droite d'Australie avec 146.6km
La plus longue ligne droite d’Australie se trouve sur le chemin entre Western Australia et South Australia. Vous parcourrez 146.6km sans un seul virage !

Les conditions des routes :

Alors qu’en ville, les routes sont généralement bien goudronnées (je dis généralement, parce que parfois, l’état de certaines laisse à désirer… 😛 ). Toutefois, lorsque vous vous éloignez des principaux axes, les routes deviennent de moins en moins entretenues ou même goudronnées. Dans le bush, vous serez principalement confronté à des pistes faites de gravier. Et si vous vous enfoncez davantage dans le territoire, elles sont faites de terre et de cailloux. Autant vous dire que la plupart des voitures classiques n’aiment pas ce genre de route. Alors renseignez-vous sur les conditions des routes que vous comptez prendre. Si vous avez choisi un 4×4, c’est parfait! Vous irez partout, et même sur le sable. Mais il est quand même conseillé de ralentir sur ce genre de piste et d’éviter de freiner trop brusquement.

Il existe, parmi ces routes de terre rouge et de cailloux, certains tronçons où la piste est bosselée, faisant secouer votre véhicule dans tous les sens. Les voitures classiques sont fortement déconseillées sur ce genre de route mais les 4×4 peuvent les emprunter sans soucis si les pneus sont légèrement dégonflés (munissez-vous d’un compresseur si vous comptez vous lancez dans ce genre d’exploration). De plus il faut rouler à une vitesse d’environ 50km/h pour que votre véhicule “surfe” sur les bosses. Ainsi les amortisseurs en souffriront moins.

 

Conduire en Australie et tenir compte des conditions de la route
Notre van ne supporte malheureusement pas les routes faites de terre rouge et de cailloux. Nous devons alors emprunter d’autres voies.

 

Autres informations pratiques et utiles :

L’appel d’urgence à connaitre lorsque vous roulez en Australie (et même si vous êtes un simple piéton) est le : 000. C’est la ligne d’urgence où vous serez redirigés selon la situation (police, pompier, ambulance, etc.). Alors notez-le à quelque part, ainsi que le numéro de votre assurance.

Pour rouler en Australie, il vous faudra logiquement avoir un permis de conduire. Si vous en avez un suisse, il n’est pas nécessaire de payer pour avoir un permis international. Une simple traduction en anglais de ce document est suffisant. Et celle-ci est disponible sur le site de la confédération suisse ou en cliquant directement sur le lien. Imprimez-la ou gardez une copie dans votre téléphone portable et vous serez en règle 🙂 . Pour plus d’information, cliquez ici.

 

Pendant le voyage.

Connaître le code de la route australienne et les lois :

Bien que ce soit pratiquement les mêmes panneaux et signalisations que nous connaissons en Europe, il peut exister quelques différences. Et ces dernières peuvent également exister entre les Etats eux-mêmes. Il vous faudra donc vous renseigner en arrivant dans l’Etat où vous comptez démarrer votre roadtrip.

Les limitations de vitesse sont importantes à respecter, qu’importe où vous vous trouvez. Alors que dans la plupart des villes et villages, la limitation est mise à 60km/h, certains quartiers résidentiels sont limités à 50km/h. Concernant les zones à proximité des établissements scolaires, une vitesse de 40km/h (voire moins) doit être respectée. Les Australiens sont très sensibles à cela. Dans les zones reculées, le panneau “vitesse libre” vous demandera de respecter la vitesse maximale de 110km/h.

De plus, n’oubliez pas que la conduite en Australie se fait à gauche ! Cela peut être perturbant au début mais nous nous habituons très rapidement. Les ronds-points se prennent donc à gauche, dans le sens d’une aiguille d’une montre. Et les dépassements se font par la gauche. Si vous voulez un petit conseil, roulez lentement au début pour avoir le temps de réflexion et de réaction au cas où.

L’alcool et les drogues au volant sont logiquement interdits (la peine maximale prévue par la loi s’élève à 5000$ d’amende ou 18 mois d’emprisonnement…), ainsi que de rouler en état de fatigue. La police contrôle souvent ces deux points sur les longues distances, alors faites attention !

Il est également interdit de toucher à son téléphone portable lorsque vous conduisez ! Les kit mains libres sont quant à eux autorisés et encouragés. Si la police vous attrape avec un téléphone au volant, l’amende s’élève à 400$ (et 3 points sur le permis, pour les Français).

La ceinture est obligatoire !

 

La conduite et la fatigue :

L’Australie réalise une grande campagne de prévention contre la fatigue au volant. Une bonne partie des accidents est due à des conducteurs fatigués perdant la maitrise de leur véhicule. Il est donc conseillé de ne jamais prendre la route si vous êtes fatigués, et d’autant plus si vous vous apprêtez à traverser de longues distances. Les panneaux vous indiqueront où se trouvent des aires de repos et vous mettront en garde pour prendre des pauses toutes les 2 heures.

 

Les animaux sauvages aux abords des routes :

L’Australie regorge d’animaux sauvages en tout genre ! Et qu’est-ce que c’est fantastique de les voir, gambader dans le bush ou dans les plaines ! Mais attention, ils peuvent également être imprévisibles, notamment les kangourous. Au lieu de revenir sur leurs pas lorsqu’ils entendent ou voient des véhicules, ils auront tendance à se lancer sur la route pour la traverser. Si vous avez l’occasion d’apercevoir l’un d’eux, freinez le plus possible et klaxonnez mais ne tentez pas de le contourner ! Vous pourrez malheureusement en voir beaucoup aux bords des routes, renversés ou écrasés… Ça fait souvent mal au coeur d’en voir autant. Mais mieux vaut risquer de les renverser que d’envoyer son véhicule hors de la route en tentant de les éviter.

Je vous conseille donc (et tout le monde vous dira la même chose) qu’il vaut mieux éviter de rouler la nuit ! Les animaux sauvages sortent une fois que le soleil se couche. Donc pensez plutôt à conduire en journée : une fois que le soleil est bien levé et avant qu’il ne se couche.

 

Conduire en Australie sur les routes en gravier
Routes typiquement australiennes : faites de terre rouge et de cailloux.

 

Quelques informations complémentaires :

Il est conseillé d’avoir les phares allumés, même durant la journée, pour garantir une bonne visibilité mais cela n’est pas obligatoire.

En dehors des grandes villes, vous aurez souvent l’occasion de partager la route avec des trains routiers (road trains).Ces immenses camions peuvent atteindre jusqu’à 53m de long et compter 2, 3 ou 4 remorques. Je vous promet, c’est assez impressionnant la première fois. Ils roulent souvent à 100km/h mais vous serez parfois amener à les dépasser. Pour votre sécurité, il est préférable de le faire lorsque :

  • c’est sur une longue ligne droite extrêmement dégagée.
  • vous pouvez les dépasser rapidement (tout en respectant les limitations). Les dépassements de trains routiers peuvent prendre du temps.

Voila, vous n’avez plus qu’à prendre le volant ! Dans chaque centre d’informations vous aurez l’occasion de trouver des documents relatifs à la conduite dans l’état dans lequel vous vous trouvez.

Soyez vigilants et et prudents mais surtout amusez-vous !

N’hésitez pas à commenter ou partager ! Et merci de vos retours 🙂

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 10
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

"PREPARER UN VOYAGE" : Ebook gratuit pour apprendre à faire votre budget, votre sac à dos et toute l'administration