Informations pratiques,  Roadtrip australien

Choisir un véhicule pour son roadtrip en Australie

Le rêve australien.

L’Australie et ses grandes étendues… qui n’en a jamais rêvé ? Partir loin de chez soi pour rouler sur ces terres est une expérience inédite qui offre une autre vision du pays. En effet, voyager d’une ville à l’autre par avion ou par train est radicalement différent que de voyager en véhicule aménagé. Il s’agit de l’un des meilleurs moyens pour se sentir libre et totalement autonome que d’opter pour un roadtrip. Vous pouvez vous rendre où vous voulez – ou presque – quand vous voulez, visiter les lieux qui vous intéressent et y aller quand bon vous semble, et surtout, vous ferez quelques économies puisque pour la majeure partie du temps, vous vous concocterez des bons petits plats à côté ou à l’intérieur de votre véhicule (et moins l’hôtel à payer).

Ça fait rêver, n’est-ce pas ? Alors on se lance dans l’aventure ? Oui mais… mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Il est vrai que ce n’est pas forcément évident de prévoir un tel voyage surtout si vous ne l’avez jamais fait auparavant. Vous arrivez en Australie et puis quoi ? Quelle est la prochaine étape ? Comment s’y prendre ? N’est-ce pas trop cher ? Ne vous inquiétez pas, je suis là pour vous guider dans votre recherche et votre acquisition de véhicule pour vivre le rêve australien mais surtout je vais vous guider pour trouver LE véhicule sans dépenser à outrance 🙂 .

Ainsi dans cet article vous trouverez des réponses à des questions telles que : comment bien choisir un véhicule pour son roadtrip en Australie ? Faut-il privilégier la location ou l’achat ? Et comment se passe-t-il lorsqu’on décide d’acheter sur place ? Je vous donnerai également quelques informations et conseils pratiques liés à ce genre de voyage. La question des assurances, des divers paiements, des check-up du véhicule, etc. toutes ces choses sont primordiales à savoir si vous ne voulez pas vous emmêler les pinceaux une fois votre véhicule entre les mains.

Allez! C’est parti. Vous n’allez pas le regretter 😀 .

 

La location d’un véhicule.

Je ne saurai vraiment vous dire pourquoi mais lorsque nous avons décidé de nous lancer dans un roadtrip en Australie, l’option de la location n’a même pas été discutée. L’idée ne nous est même pas venue à l’esprit. Sans doute parce que le rêve de vivre dans un véhicule aménagé par nos propres soins était ancré dans nos têtes depuis un moment… Qui sait.

Mais par la suite, en voyant et en croisant autant de véhicules de location, je me suis demandée si cela n’aurait pas été plus pratique, plus économique et surtout plus facile. Quels étaient finalement les avantages et les désavantages de ce genre d’acquisition ? Mais surtout : quel était le prix ? J’ai donc décidé de me renseigner et de vous faire part de mes découvertes.

Les prix :

C’est logique mais c’est bon de le rappeler : tout dépendra de la gamme que vous allez choisir mais également de l’entreprise par laquelle vous passez. Toutefois, il faut globalement compter pour :

  • Un monospace ou style “break” : entre 40$ et 60$ par jour. Parfois il vous faudra payer un supplément pour l’équipement “de vie” général.
  • Un van à toit plat (c’est-à-dire le véhicule typique du backpacker 😉 ) : entre 60$ et 80$ par jour.
  • Un van à toit haut (c’est-à-dire un peu plus haut de gamme que le précédent puisque vous pourrez vous tenir debout) : entre 80$ et 90$ par jour.
  • Un motorhome (j’entend par là les camping-car avec capucine au-dessus de la cabine de pilotage) : entre 160$ et 180$ par jour. Si vous décidez de taper dans du plus haut de gamme encore les prix peuvent monter jusqu’à 200-300$ par jour. Ce genre de véhicule est généralement pour 4 ou 6 personnes alors que les autres présentés ci-dessus sont d’avantage pour 2 personnes (avec parfois la place pour 1 enfant).
  • Un fourgon aménagé (style Mercedes Sprinter) : comptez à peu près la même chose qu’un motorhome (150-200$ par jour).
  • Un 4×4 off-road : alors là ça a été ma grande surprise du jour mais j’ai constaté que ce genre de véhicule est bien plus cher que ce que je pensais. Je pensais effectivement qu’il allait être plus cher qu’un simple monospace ou van mais à ce point… Il faut donc compter entre 200$ et 240$ par jour pour avoir l’occasion de conduire un peu partout dans le territoire australien.

Quelques informations concernant la variation des prix :

Plus le véhicule sera récent plus son prix sera élevé. Il en va de même pour l’équipement, plus vous demanderez d’accessoires pour la vie de tous les jours plus les tarifs vont augmenter. L’assurance que vous choisirez est également décisive pour le total final. Et puis finalement attendez-vous à voir les prix augmenter en haut saison, c’est-à-dire lorsque c’est l’été en Australie (novembre à février).

J’ai aussi pu lire que, comme les billets d’avion, plus vous vous y prenez à l’avance moins ce sera cher 🙂 .

Comment trouver une location :

Comme pour tout, je vous conseille d’aller vous balader sur internet. A l’égal des vols, il existe des comparateurs de location de véhicule qui vous redirigeront vers l’entreprise de location. Mais à ce que j’ai pu comprendre, l’une des plus connues en Australie est MotorHome Republic.

Il y a également dans toutes grandes villes australiennes des zones industrielles où il y a les entreprises de location. Si vous êtes déjà sur place, passez là-bas pour demander un devis.

Les avantages d’une location :

A mon avis, le point le plus avantageux dans une location est que vous avez un véhicule en bonne condition – puisqu’il est contrôlé régulièrement et soigné pour la location – donc vous n’aurez normalement aucun soucis mécanique (à moins que vous fassiez les fou-fous sur la route 😛 ). Le deuxième point intéressant est que vous avez un véhicule parfaitement aménagé et que vous pouvez choisir le modèle qui vous correspond le mieux. Normalement (je dis bien normalement parce que vous pouvez toujours tombé sur des locations très… roots…), l’équipement est très pratique, propre et fonctionnel puisqu’il est réalisé par des professionnels.

Finalement prendre une location a l’avantage qu’une fois le roadtrip terminé vous n’avez pas à penser à la revente du véhicule.

Les désavantages d’une location :

Il s’agit sans doute du prix. En effet, il reviendra au final plus cher que si vous en achetez un vous-même. Bon après c’est sûr, tout dépend de ce que vous allez acheter mais globalement les prix sont plus élevés. Je trouve aussi que les locations sont trop “nettes”, il n’y a pas beaucoup d’âme dans ce genre de véhicule et ne sont pas faits à la manière qui nous correspond le mieux. Mais c’est sûr que si vous n’avez pas le besoin d’extérioriser votre imagination, la location est une bonne idée. L’un des points qui, selon moi, peut se ranger dans le côté négatif de la location est que vous n’êtes pas discrets avec votre véhicule, les autocollants de la location vous empêcherons donc de faire du camping sauvage (dans la plupart des cas).

Il y a également le fait que vous ne pouvez être très souple sur le planning : une date de départ et une de retour. Point final.

Finalement le désavantage d’une location est que s’il vous arrive quelque chose… ben les prix vont faire mal.

 

Comment bien choisir un véhicule pour son roadtrip en Australie.
Nous avons croisé sur la route beaucoup de véhicule de location. Ils ont leurs avantages comme leurs désavantages. (Augusta, WA).

 

L’achat d’un véhicule.

C’est sans doute ce qui est le plus répandu chez les backpackers désireux d’explorer l’Australie. Mais c’est également l’aventure totale lorsque l’on se lance dans l’achat d’un van. Oui oui c’est un peu la jungle pour trouver le véhicule qui nous convient et qui est, surtout, dans nos moyens. Et puis après tout… on est là pour ça non ? là pour l’aventure et les expériences ?!

Ah et j’allais oublier : acheter un véhicule d’occasion 😉 . Ça ne sert à rien d’acheter du neuf (à part pour faire exploser son porte-feuille).

Les prix :

Il est difficile de vous donner des prix ou des gammes précis pour ce genre d’achat puisque généralement les gens qui vendent leur véhicule fixent leurs prix en fonction : de leur affinité avec leur ancien véhicule, de leur nouveau projet, parfois en fonction de l’état du véhicule ou de sa “fiche technique”, etc. Les prix divergent dans tous les sens. Il faut donc avoir quelques critères pour pouvoir juger de la véritable valeur du véhicule.

Vous pouvez cependant trouver un véhicule vide, en bonne état, avec peu de kilomètres dans les 5000$ à 8000$. Après si vous voulez descendre plus bas il faudra prendre un qui a beaucoup de kilomètres. Vous pourrez ainsi en trouver dans les 3000$. Mais c’est rare et ça reste souvent des vans en mauvaise condition.

Les prix des vans déjà aménagés sont généralement plus élevés et tournent autour des 7000-10’000$ pour les moins chers. Toutefois il existe tout un tas de vans aménagés qui ont déjà fait une ou plusieurs fois le tour de l’Australie (je vous laisse imaginer le nombre de kilomètres) qui restent à des prix abordables. Dans ces cas-là, je vous conseille vraiment de regarder de plus près la mécanique parce que ce sont des véhicules usés et qui ont bien vécu, d’où le risque qu’il arrive quelque chose.

Vous pouvez très bien acheter une simple voiture ou un 4×4 sommairement aménagés entre 3000$ et 6000$. 

Comme je vous disais, donner une gamme de prix “fixe” est difficile car tout dépend de l’état du véhicule, de sa catégorie (de son type), de son année mais aussi des kilométrages.

Comment trouver un véhicule :

Rendez-vous sur Gumtree ou Marketplace (Facebook) ! Ce sont les deux grands sites de ventes de particuliers. Je ne sais plus avec lequel nous avons trouvé notre chère petite bête sur roues mais je peux vous dire que dans l’un comme dans l’autre vous trouverez votre bonheur. Il y en a pour tous les goûts, pour tous les prix et pour toutes les conditions.

Vous pouvez également vous rendre dans les garages des villes qui proposent également ce genre de véhicules et les prix ne sont pas forcément plus élevés.

Comment choisir :

Premièrement regardez l’état général du véhicule mais également son moteur. C’est très important que tout fonctionne bien et qu’il semble propre, car suivant où vous allez aller il n’y aura pas de mécaniciens pour vous sauver la mise. Si l’aspect extérieur du véhicule parait moyennement bien, le moteur ne l’est pas non plus. Méfiez-vous donc : demandez à ouvrir le capot et d’aller faire un tour.

Deuxièmement prenez note des kilomètres. Plus ils seront élevés, plus le véhicule sera usé, et moins vous serez en confiance pour prendre la route. Il est vrai que c’est difficile de trouver des véhicules (vans principalement) peu chers avec peu de kilomètres. La plupart que vous allez voir a entre 150’000 et 350’000 km au compteur. Si vous en trouvez un avec environ 150’000km c’est vraiment bien ! Sautez sur l’occasion (après avoir vérifié les autres points bien entendu). Après il se peut que vous trouviez un excellent véhicule avec environ 250’000, mais il vous faudra faire plus attention et vérifier plus souvent l’état général.

Troisièmement contrôlez l’année. Plus il est récent, mieux c’est. Mais c’est également plus cher. Enfin bref! Vous commencez à comprendre l’histoire. Evitez de prendre des véhicules d’avant le 21e siècle.

Il vous faut donc trouver un véhicule avec un bon état général, entre 150’000 et 250’000km et une année plutôt récente. Bon courage 😉 .

Vide ou déjà aménagé ?

Alors là, tout dépend de vos envies. Si vous avez le lieu, le temps et l’argent (et surtout l’envie) pour aménager vous-même votre véhicule c’est super chouette. Et généralement vous trouverez des meilleurs marchés si vous cherchez des vides. Mais attention vous devrez mettre de l’argent par la suite dans l’équipement (mais bon après, vous pouvez gérer comme bon vous semble le budget de l’aménagement intérieur). A savoir qu’un aménagement intérieur peut aller jusqu’à 5000$ si vous souhaitez un van parfaitement fait.

Les avantages d’un véhicule vide :

C’est tout bête mais l’avantage principal est que : vous faites comme vous voulez ! C’est votre création ! Faites le selon vos besoins : des tiroirs ici, des rangements par là et une petite cuisine ici, etc. Eclatez-vous quoi ! Et comme je l’ai dit plus haut, les vides sont généralement moins chers à l’achat.

Les désavantages d’un véhicule vide :

Vous devez consacrer du temps à la conception et à la réalisation de l’intérieur. Donc attendez-vous à dormir dans un chantier pour un moment 😛 . A part si vous avez la chance d’avoir un lieu où dormir en attendant. Il faut également prévoir une place de travail (par pitié ne faites pas comme nous 😛 ). Et finalement il vous faudra aller de magasins en magasins pour dénicher le matériel (pas trop cher mais de bonne qualité quand même).

Les avantages d’un véhicule plein :

C’est un peu comme une location, vous n’avez pas besoin de réfléchir. Vous avez votre petite maison déjà toute prête (ou presque). Et à la différence d’une location vous pouvez toujours modifier ce que vous n’aimez pas. Généralement les reventes de vans aménagés sont faites par des anciens backpackers après leur roadtrip et donc ils vendent avec le véhicule tout le matériel (table, chaises, affaires de cuisine, etc.). Super pratique si vous devez tout de suite partir sur la route.

Les désavantages d’un véhicule plein :

Certains sont parfois très… mal aménagés. Et souvent plus chers parce que les propriétaires les mettent à des prix au-dessus de la vraie valeur parce qu’ils “aiment” leur véhicule, parce qu’ils ont vécu des choses avec lui. Voilà voilà…

Notre choix et notre bonne affaire :

Nous avons décidé de prendre un van vide pour pouvoir tester ce que ça fait de devoir aménager soi-même un véhicule. Nous avons eu la chance d’en trouver un avec peu de kilomètres (156’000), de 2007 et en très bon état, pour seulement 5’400$. Notre choix s’est porté sur un petit Mitsubishi express (anciennement un véhicule de livraison) notamment pour sa petite taille (trop petite !?) : il est facilement parquable, consomme peu et passe un peu partout. Toutefois nous le trouvons un peu trop petit. Si c’était à refaire on en prendrait un un peu plus grand mais pour une année dedans c’est suffisant. Et de toute manière on vit quasiment tout le temps dehors. On l’aime bien finalement notre petite bête 😀 .

Nous avions longuement hésité de prendre un 4×4 parce qu’avec ce genre de véhicule il est possible d’aller partout, d’emprunter des routes inadaptées pour tout autre véhicule. Mais le point négatif avec les 4×4 c’est qu’à l’intérieur c’est très petit et que généralement il faut dormir dans une tente de toit (pas terrible question discrétion au centre-ville. Et je ne vous parle même pas quand il y a du vent…). De plus, il y a tellement de belles choses à voir en Australie accessibles par voiture que si l’on avait pris un 4×4 nous n’aurions plus su où donner de la tête 😛 .

 

Comment bien choisir un véhicule pour son roadtrip en Australie.
Nous avons opté pour un van bas avec peu de kilomètres et en très bonne condition. (Western Australia)

 

Quelques informations importantes à savoir :

Si vous avez acheté un véhicule, il me semble important de vous prévenir de quelques petites choses : premièrement, allez toujours faire contrôler votre véhicule à un mécanicien. Ce sera dommage de tomber en panne au milieu de nulle part. Il existe certains garages faisant un check-up complet du véhicule gratuitement, d’autres vous feront payer 40$ tout au plus. A Perth nous avions trouvé un garage “spécial backpacker” qui faisait justement le contrôle gratuit et vous donnait la liste des choses à faire. Ensuite décidez ou non de réparer votre véhicule. Contrôlez l’état de pneus également.

Deuxièmement il vous faut savoir qu’une fois le van acheté il vous faudra encore débourser quelques petits sous. En effet, il y aura le changement de nom à payer. Les plaques d’immatriculations ne changent pas mais il faut aller au Département des Transports pour effectuer le changement de nom avec le contrat que vous aurez rempli avec l’ancien propriétaire. Le montant varie selon le modèle de la voiture. Il vous faudra aussi trouver une assurance ; tout comme en Suisse ou ailleurs, vous avez le choix et les prix varient en fonction du niveau de l’assurance.

Vous devrez finalement payer la REGO (registration). Cette dernière est une sorte d’assurance obligatoire pour conduire en Australie. Elle est à renouveler tout les x mois. Chaque Etat a son propre règlement vis-à-vis de cette registration. Alors regardez lorsque vous achetez votre véhicule quand se termine cette REGO et informez vous également auprès de l’Etat dans laquelle votre véhicule est immatriculé pour connaitre les formalités à remplir. Je peux en tout cas vous dire que dans l’Etat de l’Australie Occidentale (WA), il n’y a rien d’autres à faire que de payer une fois l’échéance arrivée. A nouveau, les prix sont fixés par rapport au type de véhicule.

 

Attention : vous pouvez généralement tout payer par internet, depuis le site du Département des Transports mais si vous êtes amenés à devoir payer dans un bureau, faites le dans l’état où votre véhicule est immatriculé !!

 

J’espère avoir dissipé quelques craintes que vous auriez pu avoir lorsque de votre planification de voyage en Australie. Dorénavant vous savez comment choisir un véhicule pour votre roadtrip en Australie 😉 . Plus d’excuses, vous devez partir 😀 !

 

Comment bien choisir un véhicule pour son roadtrip en Australie.
Nous avons décidé d’aménager nous-mêmes notre van. (Perth, WA)

Laissez un petit commentaire si vous avez d’autres informations intéressantes ou si vous voulez tout simplement dire quelque-chose 🙂

Et pour avoir des idées d’activités gratuites durant votre roadtrip, je vous laisse aller lire mon article sur les 20 activités gratuites à faire en Perth et Esperance.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 1
    Partage

2 commentaires

  • Nonie

    Yo !

    Super article, bien structuré, très complet, bravo !

    Je dois dire que pour ce genre de problématique, Valentin s’y connait déjà bien !
    Je me réjouis qu’on commence l’aménagement camping (amovible) du bus, parce que ça me manque, les virées qu’on faisait avec son T3 à l’époque. Surtout d’aller nous poser au soleil, de monter l’auvent et d’y pendre les hamacs, ça c’était le pied.

    • Léonore Emery

      Oui les moments passés dans un van sont toujours super cool ! Ça change tellement de l’ordinaire que ça fait tout de suite aventure 🙂
      Je me réjouis aussi de voir ce que ça va donné votre bus (même si avec Val je me fais pas trop de soucis 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libres de recevoir gratuitement mon guide pour une préparation optimale à un long voyage (administration, budget, sac-à-dos et état d'esprit) :