Liberté, bonheur et santé

Voyager pour la liberté.

 L’amour des voyages.

Si vous avez lu ma page à propos vous aurez compris que j’adorais voyager pour les vacances. Partir découvrir un nouveau pays ou une nouvelle ville était quelque chose que j’attendais impatiemment chaque année. Mais le véritable voyage que j’ai entrepris il y a maintenant quatre mois a été une décision qui s’est imposée petit à petit. Je ne pourrai vous dire quand et pour quelle raison précise l’idée est arrivée. Cependant, d’aussi loin que je me souvienne, elle a dû devenir un projet plus concret lorsque j’ai rencontré Mauricio, mon compagnon de vie et de route.

A deux, nous avons alimenté notre passion commune du voyage pour finalement décider de quitter la Suisse, avec un premier voyage, à la fin de mes études. Nous n’avons pas été déçu et ne comptons pas nous arrêter à ce voyage. Nous avons la chance d’avoir la même envie : continuer toute notre vie à voyager et vivre sur la route, jusqu’au jour où, peut-être, le besoin de s’installer dans une maison fixe nous prendra. Mais d’ici là, l’idée est de continuer et de garder cette nouvelle liberté.

 

Ce n’est pas que ma vie en Suisse ne me plaisait pas, bien au contraire, mes années d’études ont été incroyablement géniales, mais l’envie de vivre quelque chose d’autre, de vivre par moi-même ce que j’enviais sur Instagram, à la télévision ou sur internet, a été plus forte que mon confort routinier. Vous aussi, peut-être, vous avez ce sentiment : vous aimez votre vie mais il manque quelque chose, un besoin qui est à rechercher plus loin, et peut-être vous avez peur de vous lancer (pour une ou plusieurs raisons).

 

Nous n’avons qu’une vie.

Mise à part le fait que la passion des voyages m’a poussé à vivre une nouvelle vie, l’autre facteur le plus important a sans doute été le besoin de liberté. Faire ce qu’on veut quand on veut. Plus de réveil obligatoire, plus d’heures de travail à effectuer, plus d’obligations créées années après années. Simplement des journées passées comme bon nous semble. Certes, cet état de liberté, aussi subjectif qu’il soit, demande d’être réfléchi, préparé et travaillé. Mais une fois trouvé, nous ne voudrions pour rien au monde le laisser filer.

Vous allez peut-être penser que ce n’est pas donné à tout le monde, mais je pense sincèrement que oui. Tout le monde peut faire ce qu’il veut, réaliser ses rêves et devenir libre comme l’air ;-). Il faut simplement se donner les moyens et créer la chance qui nous permettra de vivre la vie de nos rêves, qu’elle soit faite de voyages ou non. (J’ai eu récemment l’occasion de voir une vidéo d’un professeur parlant de la chance et comment elle se crée, je vous la conseille vraiment : cliquez ici. Elle est très inspirante.)

N’attendez pas pour vivre la vie dont vous rêvez. (Vallée de Katmandou, Népal).

 

« Il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. »

Périclès.

 

Trouver la liberté sur la route.

Le fait que j’allais trouver ma liberté sur la route était comme une évidence. C’était comme si au fond de moi je savais que ce genre de vie allait me coller à la peau. Alors pourquoi pas se lancer dans l’aventure ?

Je n’ai jamais vraiment aimé les routines trop strictes de la vie « métro-boulot-dodo » (bien sûr je ne dis pas qu’avoir une routine est mauvais, il faut bien entendu garder une sorte de routine même lorsqu’on voyage, je vous ferai un petit article à ce sujet-là). Mais la vie sur la route permet des journées toutes différentes les unes des autres ; chaque jour à sa découverte et son lot de souvenirs !

Et c’est ça, pour moi, la liberté. Nous découvrons, rencontrons et apprenons. Nous nous émerveillons de chaque nouveau matin, puisque nous savons pertinemment qu’il sera une porte ouverte sur la nouveauté.

 

Pour certains, vivre sur la route est peut-être une punition parce qu’il faut échanger le confort d’une maison solide, fixe et chaude pour un confort dans un espace bien plus restreint – et qui peut devenir frais durant certaines nuits :-P. Mais là aussi nous pouvons trouver la liberté en créant son propre confort. Sortir de ce que l’on a toujours construit pour nous depuis qu’on est gamin pour enfin trouver ce qui nous correspond.

Avec Mauricio, nous avons su créer un intérieur (même s’il est encore loin d’être parfait puisque nous avons dû faire avec quelques difficultés) qui nous permet d’être à l’aise, d’être confortable et de se sentir à la maison.

Vivre en van aménagé. Notre fabuleux road trip australien. (Perth, WA).

Et surtout, la liberté se trouve dans le fait que nous avons toujours notre maison avec nous ! C’est magique ! Elle nous suit où on veut et jusqu’où elle peut. Je dirai que c’est l’un des gros avantages de vivre sur la route. Voyager sac à dos est également intéressant pour ça mais nous avons pu remarquer avec notre trek au Népal que le concept « minimaliste » doit être appliqué encore plus à l’extrême :-P. On aime ou on n’aime pas, tandis que l’aventure dans un van est généralement plus accessible pour plus de personnes.

Pourquoi ce blog ?

S’être lancée dans l’aventure de la vie sur la route est quelque chose, se lancer dans la création du blog en est une autre. Mais alors pourquoi ce blog où je vais vous apprendre (tout en apprenant également moi-même) comment bien vivre sur la route ?

Parce que préparer un voyage de la sorte n’est pas facile et peut faire peur. Même très peur ! Aller vers l’inconnu donne souvent ce genre de sentiment. Partir de chez soi avec le minimum d’affaires peut donner l’impression qu’on va manquer de quelque chose. Il faut aussi s’organiser au niveau administratif, au niveau financier et au niveau pratique. C’est un grand saut dans le vide qui, si on n’est pas aidé, peut sembler irréalisable.

La masse d’informations à gérer pour ce genre de départ n’est donc pas petite, et on a généralement besoin d’aide. C’est pour cela que j’ai décidé de créer ce blog : pour vous aider à le préparer. Mais pas uniquement. Je vais aussi vous aider à vivre dans les meilleures conditions sur la route. Parce que oui, les questions se posent même durant le voyage : où vais-je dormir, comment gérer mon budget, qu’ai-je besoin pour ce genre d’aventure, que faire de mes journées, etc. etc. Ce blog sera là pour vous guider et vous apprendre comment être totalement libre sur la route.

 

La vie est courte, il ne faut pas trop tarder pour la vivre et la vivre au mieux. Lançons-nous dans l’aventure et partons ensemble en voyage !

 

Ps : n’oubliez pas que chaque vendredi, une vidéo vous dévoilera une astuce/conseil. Alors revenez vendredi pour jeter un œil ;-).

Et laissez un petit commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé :-).

 

A bientôt !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 5
    Partages

4 commentaires

  • Nonie

    Yo !

    C’est encore moi ^^

    Je trouve magnifique d’avoir eu l’audace de partir et de vivre la vie qui vous convient, ceci dit, il ne faudrait pas oublier (oui tu me connais, j’aime le débat) que tu es une personne née dans un contexte extrêmement privilégié : la Suisse, une famille aisée, stable, qui te soutient ; la capacité de faire des études, de faire du sport, l’accès à la contraception, etc. Disant ceci, je ne remets absolument pas en cause les efforts que tu as fournis pour en arriver à pouvoir faire ce voyage, loin de là (et je le redis, ta détermination m’impressionnera toujours) mais je pense que c’est idéaliste que de dire que tout le monde peut le faire. Tout le monde n’a pas eu ta chance, malheureusement !

    Tiens, je me demandais : vas-tu parler des rencontres, de l’enrichissement apporté par d’autres gens d’autres cultures, des conflits qui peuvent naitre à cause de ça ? Parce qu’à vous entendre, l’Australie est assez peu peuplée, héhé ^^

    Ah, et parler spiritualité, c’est envisageable ? (chuis pas théologienne pour rien ^^)

    LOVE

    Nonie

    • Léonore Emery

      J’ai bien pensé que tu dirais ça en lisant mon article. Et tu as sans doute raison. Mais je pense aussi que chacun, à son propre niveau, peut décider de vivre ce qui lui convient et ce qui lui plait. Que chacun peut atteindre ses objectifs (et ceci à n’importe quel classe on appartient). Cela demandera plus ou moins d’effort. La liberté n’est pas une chose figée. Elle peut revêtir mille et une facettes. J’ai décidé de la chercher dans le voyage car, oui, j’ai l’immense chance d’avoir grandi dans un milieu privilégié.
      Se lancer. C’est tout.
      Et selon moi, la liberté on la ressent d’avantage quand on bouge, quand on découvre, quand on voyage. Du moins c’est ce que je ressens. Le système dans lequel on vit me consterne beaucoup et j’y réfléchis énormément ces temps (et oui, je sais, j’ai la chance de consacrer mon temps à penser à ce genre de choses plutôt qu’à devoir survivre (bien que ces temps je sois en mode survie aussi… 😛 )).
      Enfin bref! Tu me connais j’ai parfois de la peine à m’exprimer 😉 Le blog est un bon challenge pour ça aussi.

      Et concernant le thème des cultures et des rencontres, je n’y avais pas trop pensé pour l’instant mais c’est vrai que ça me donne une idée de “rubrique”. Merci d’avoir lancer l’idée. (Et non il n’y a pas énormément de monde en Australie : 23 millions sur une superficie de 7millions de km2 contre 65 millions en France sur une superficie d’environ 670’000 km2. Enfin bref, je vais sans doute écrire un petit truc là-dessus, merci encore pour l’idée 😀 ).
      Et pour la spiritualité, je ne sais pas trop. Ce n’est pas mon domaine d’expertise 😉 ahah. Non mais elle pourrait rentrer dans la catégorie “culture”… A voir.

      Merci merci merci pour tout ça <3.

  • André

    Bonjour
    J’ai lu avec intérêt le message de “Voyager pour la liberté ” et le commentaire laissé.
    Effectivement partir découvrir le monde est un choix qui nécessite aussi un coeur disposé et un désir .
    Chacun a des choix propres et l’énergie qu’elle demande reste à trouver , à organiser .Chaque passion nécessite aussi des budgets .
    Donc, à mon sens, il y a une autre dimension à comprendre …c’est ce que j’ai appris, après un parcours que je qualifierais de ” très particulier ” .Cette dimension est ” le sens de la vie ” et donc différent du titre ” on n’a qu’une vie ” .
    L’argent est un outil , et je connais le sens pratique de cette affirmation.
    Donc cet argument de privilège ou de chance n’est pas une réalité majeure …mais plus ne pas avoir trouvé la clef
    J’ai eu l’opportunité de voyager sur les 5 continents et à chaque rencontre je me suis rendu compte que l’essentiel est d’avoir compris et que le meilleur est devant nous.
    Juste ce petit message pour peut être échanger plus …..Et dans tous les cas bonne continuation

    • Léonore Emery

      Bonjour,
      Merci pour ce message qui m’a fait beaucoup réfléchir.
      Je suis amplement d’accord sur le fait que pour partir et se sentir véritablement vivant en voyage il faut avoir le coeur tourné dans cette direction, tourné vers ce besoin de découvrir toujours plus. Certains l’ont, certains pas. C’est un choix et une décision de vie propre à chacun. C’est, comme vous le dites à très juste titre, le sens qu’on décide de donner à notre vie.

      J’ai décidé d’ouvrir une catégorie “on n’a qu’une vie” justement parce que je pense que nous devons trouver notre voie, trouver le sens de notre propre vie et le faire maintenant. La vie file à une vitesse folle, c’est pourquoi j’ai décidé de faire tout mon possible pour la vivre pleinement et en trouver le sens.

      Merci pour votre réflexion et de me l’avoir partagée.
      A bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

"PREPARER UN VOYAGE" : Ebook gratuit pour apprendre à faire votre budget, votre sac à dos et toute l'administration