oser partir pour un tour du monde
Conseils et astuces,  Petit budget

5 conseils pour oser partir pour un tour du monde

Envie de partir pour un tour du monde, mais une petite peur pointe son nez ? Vous avez toujours voulu partir plus longtemps que de simples vacances, mais vous repoussez toujours le moment du départ ? 

Il est vrai qu’un tour du monde – ou un long voyage – ce n’est pas rien. Cela demande de la réflexion, un peu d’organisation mais surtout beaucoup d’envie. 

Mais parfois cette envie reste sur le pas de la porte. Et pour cause, la peur, l’appréhension ou les mille questions qui vous bloquent

J’ai souvent pu lire ou parler avec des personnes qui n’osaient pas partir faire un tour du monde, ou un long voyage, parce qu’il y avait principalement la peur de l’inconnu qui les retenait. Ajouté à cela, il y avait les questions de budgets, de matériel à emporter, les destinations, etc. Tout un tas de questions qui, au lieu de devenir une source d’énergie et de motivation, tétanise et ne fait que repousser encore et encore le rêve d’une vie

C’est pourquoi j’ai eu à cœur de partager ma propre expérience et de vous donner 5 conseils pour oser se lancer dans l’aventure ! Car une fois ses peurs surpassées, vous verrez, ce n’est que du bonheur ! 

 « […] Voir, c’est savoir ; vouloir, c’est pouvoir ; oser, c’est avoir. »

Alfred de Musset a écrit : “Pour réussir dans le monde, retenez bien ces trois maximes : voir, c’est savoir ; vouloir, c’est pouvoir ; oser, c’est avoir.”

J’aime beaucoup la littérature et je m’en inspire souvent pour me motiver, pour m’encourager. J’avais donc envie, dans un premier temps – avant de vous dévoiler mes 5 conseils, de partager cette citation d’Alfred de Musset.

Globalement, le tout c’est d’oser se lancer, oser dépasser ses peurs, pour avoir ce que l’on veut. Et ceci est valable non pas uniquement pour un long voyage, mais bel et bien tout dans la vie ! Si nous n’osons pas, nous n’avons rien, puisque nous seuls dirigeons notre vie. 

Ceci étant dit, je vous propose de découvrir les 5 conseils pour justement OSER !

Conseils pour oser un tour du monde
Osez sauter dans le vide pour prendre en main vos rêves et les vivre!

Les 5 conseils pour vous aider à sauter le pas !

Conseil 1 : abandonnez l’idée qu’un long voyage coûte cher. 

La chose, qui bloque la plupart d’entre nous, est sans aucun doute l’argent ! Eh oui, le budget est le sujet numéro 1 des discussions lorsqu’il est question de voyage. Et c’est bien évidemment normal. Ou pas. 

Un tour du monde – ou un long voyage – est encore, pour une majorité des gens, synonyme d’investissement énorme, de budget vertigineux. Et pourtant… ce n’est plus vraiment le cas, ou du moins tout dépend du style de voyage que vous souhaitez réaliser. C’est clair que si vous voulez faire un tour du monde avec une agence, des activités à n’en plus pouvoir, des hôtels 3, 4 ou 5 étoiles, alors oui il faudra prévoir un gros budget. Mais si votre but est simplement de voyager, de découvrir et d’apprécier chaque petit moment aussi simple soit-il, alors l’argent ne devrait pas être un si gros problème. 

En novembre dernier, j’étais partie pour 6 mois en Australie avec mon compagnon. Et notre budget n’était vraiment pas élevé. Nous n’avions pas attendu d’être riches pour partir. Pourtant, ce voyage a été pour l’instant l’un des plus beaux. 

Cliquez ici pour découvrir le budget pour 2 personnes, pour 6 mois, en Australie.

Cliquez ici pour constater à quel point faire un tour d’Australie ne demande pas beaucoup d’argent.

N’oubliez pas non plus que dans une grande partie du monde, les choses sont moins chers qu’en Europe. 

tour du monde : direction l'Australie !

Conseil 2 : Voyagez léger ! 

Il y a deux raisons à un tel conseil.

Premièrement, une grande majorité des gens n’ose pas partir par peur du manque. Ils pensent généralement (à tort) que toute leur maison est indispensable et n’arrivent pas à s’imaginer sans un de leurs objets. Du coup, ils ne partent pas. 

Deuxièmement, la peur de perdre un objet ou ses affaires est aussi une inquiétude de plus qui peut réfréner votre envie de partir. 

Mais si j’ai un conseil à vous donner c’est : voyagez léger ! 

Vous encombrer de biens matériaux ne servira à rien. Ça vous donnera plus de soucis qu’autre chose et votre dos ne vous remerciera pas (et cet encombrement matériel n’a aucun bénéfice même dans la vie de tous les jours). 

Et je vous garantis à 1000% que le strict nécessaire est suffisant ! Lorsque j’étais partie pour mes 8 mois de voyage, j’étais partie avec un sac pesant ~15kg et franchement… une grande partie n’a pas servi. 

Le matin en vous levant, vous serez plus heureux d’aller vous promener que de passer une heure devant votre sac pour savoir quel habit mettre. 

Faites le tri dans votre maison – et dans votre esprit – et la peur du manque ne sera qu’un lointain souvenir. Ne vous bloquez pas dans votre envie de voyager juste par peur du manque. Ce n’est pas justifié. 

Cliquez ici pour découvrir comment le minimalisme s’empare souvent des voyageurs.

Cliquez ici pour apprendre à se détacher petit à petit des choses avant votre départ.

tour du monde : direction le Népal !
Voyager sac à dos est le meilleur moyen pour se rendre compte à quel point les biens matériaux ne sont que secondaires !

Conseil 3 : trouvez comme première étape une « destination/lieu » sécurisé/e

Si c’est la première fois que vous projetez de faire un long voyage, vous avez sans doute peur de l’inconnu ! Peur de ne pas savoir comment vont se dérouler vos journées, vos transports, vos visites, etc. 

Alors si j’ai un conseil pour remédier à cette peur (qui peut prendre beaucoup de place dans le choix définitif du tour du monde ou pas) le voici : 

Choisissez comme première destination un endroit « fixe », « sécurisé » où les choses sont définies, où vous vous laissez un peu porté afin que vous puissiez vous acclimater – vous adapter à ce nouveau mode de vie qui sera le vôtre pendant quelques mois, c’est-à-dire loin de la maison et du quotidien. 

Lors de notre voyage de 8 mois, nous avions envie de commencer par un lieu où nous serions « posés » pour justement s’acclimater au fait que nous étions loin de notre maison. C’est pourquoi nous avons passé un mois entier dans une école en Chine pour apprendre le kung-fu. 

Mais qu’importe ce que vous allez choisir. Souvent, trouver un lieu de départ pour poser, pour réfléchir et planifier la suite peut être un excellent moyen pour se détendre et finalement se décider à partir. 

Cliquez ici pour découvrir notre première destination et pourquoi nous avons choisi de faire du kung-fu.

Nous avons choisi de poser nos sacs le premier mois en Chine dans une école

Conseil 4 : Vivez l’instant présent

L‘une des choses que j’ai pu remarquer lors de discussion sur des groupes, c’est que les gens se posent mille et une questions, partent dans tous les sens et surtout essayent de tout anticiper. Et du coup, à la moindre incertitude ou « non-réponse », ils se retrouvent submerger par la peur et les angoisses. Et voilà que le long voyage ne restera qu’un rêve.

Vivre l’instant présent est sans doute un conseil un peu « cul-cul » mais tellement vrai. C’est tout un travail de savoir lâcher prise sur le futur. Nous ne pouvons pas contrôler ce qui va arriver alors il ne reste qu’à vivre l’instant présent. 

Si vous vous angoissez de tout ce qu’il faut faire pour planifier un long voyage, il faut vous arrêter et poser les choses à plat. Vous vous rendrez compte qu’en vivant étape après étape, les choses se font toutes seules. 

Vivez l’instant présent avant, pendant et après votre voyage. C’est le meilleur moyen pour profiter à fond. Les inquiétudes du passé et du futur ne servent à rien. Prenez les choses comme elles viennent et surtout quand elles viennent

Conseil 5 : Sortez de votre zone de confort.

Ce dernier conseil vaut pour la vie au quotidien aussi ! Sortir de sa zone de confort est sans doute une phrase qui a été dite et redite, mais je vous le redis encore une fois. On dit souvent qu’une phrase s’ancre bien dans notre esprit si elle est répétée tous les jours pendant 21 jours… Enfin bref ! Je pense qu’avoir peur de partir aussi loin pour une aussi longue durée est normal (et même, pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour ressentir de l’appréhension face à un événement qui nous tire de notre petit cocon). 

Avoir peur, cela peut être bénéfique. Avoir peur, c’est la preuve que l’on s’aventure sur un terrain inconnu, ce qui veut dire qu’au bout du compte il y aura « challenge », défi, évolution et apprentissage

En évoluant hors de sa zone de confort, nous nous offrons la possibilité de s’améliorer et de développer de nouvelles compétences. 

Alors même si vous avez beaucoup de peurs qui vous empêchent de vous lancer dans l’aventure d’un long voyage, ce n’est pas grave. Vos peurs ne doivent pas être un frein mais plutôt une motivation à vous surpasser

Avoir peur est humain mais cela ne doit pas être une raison pour ne pas vivre ce que vous souhaitez vivre. Un long voyage cela demande du temps de préparation, de l’envie et de la motivation. 

J’ai du sortir de ma zone de confort pour mettre mes chaussures de marche et entreprendre un trek de 10 jours au Népal.

J’ai tourné ces 5 conseils de façon à être adapté à l’appréhension de partir en voyage. Mais ils sont également valables pour la vie au quotidien

J’espère qu’ils vous aideront à dépasser vos peurs liées à un désir de voyage. 

Dites-moi s’il n’y a pas une autre peur qui vous bloque ou si vous avez justement réussi à les dépasser pour enfin partir pour un tour du monde !

N’hésitez pas à partager pour permettre à plus de monde de vivre leurs rêves !

Vous pouvez toujours épingler ces images sur Pinterest

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libres de recevoir gratuitement mon guide pour une préparation optimale à un long voyage (administration, budget, sac-à-dos et état d'esprit) :