Petit budget,  Roadtrip AUS#1

20 activités gratuites à faire en Australie, entre Perth et Esperance.

Se faire plaisirs sans dépenser.

Tandis que dans mon article  “être libre avec un petit budget” je vous racontais comment nous avons construit notre voyage et sur quelle base nous avons décidé de vivre cette expérience, je souhaite ici vous faire part des choses possibles à faire sans dépenser un sous dans le sud-ouest australien. Je vous donne une liste, non exhaustive bien évidemment, des 20 activités gratuites à faire en Australie, dans l’état de l’Australie Occidentale, entre Perth et Esperance (du coup, vous obtiendrez par la même occasion un bel itinéraire tout fait, ce n’est pas sympa ça ?? 😀 ).

Après avoir passé quasiment 2 mois et demi dans cette partie de l’Australie, je peux vous garantir qu’on en a vu des belles choses ! C’est pourquoi aujourd’hui je partage avec vous nos coups de coeur qui n’ont coûté que le prix de l’essence (ou le prix de nos courbatures aux mollets à cause du vélo 😉 ).

 

Choisir le bon matériel.

Hé oui, le vélo est une belle idée pour économiser des sous et de l’essence. Donc si vous avez l’occasion d’en acheter un d’occasion ou d’en louer un je vous conseille vivement de le faire 🙂 . Il vous permettra notamment de ne pas payer les parking ou les entrées des parcs nationaux qui ne s’appliquent aux voitures. Vous ferez par là des économies significatives.

Nous avons pris le parti de dépenser d’avantage en matériel et en aménagement pour pouvoir être autonome durant notre voyage et d’aller où l’on voulait. Mettre de l’argent dans des affaires qui nous servirons pour découvrir des lieux par nous-même a été l’un des choix pour économiser. En effet, nous avons décidé d’acheter des vélos et un kayak pour pouvoir se déplacer et aller dans des endroits normalement payant.

Débourser 200$ pour kayak peut sembler absurde au vu du mode de vie en voyage que nous avons décidé de vivre mais je vous garanti qu’il a vite été rentabilisé et “remboursé”. Il nous a permis de découvrir des lieux inaccessibles à pied ou en voiture (lieux qui nécessite généralement de louer un canoë ou un kayak). Au final, si nous avions chaque fois payé une location ou un tour touristique cela nous serait revenu bien plus cher que l’achat du kayak. Un premier bon point 😉 .

L’achat des vélos n’a pas été pensé de la même manière par contre. Nous étions parti dans l’idée de commencer notre roadtrip en Australie par un mois de vélo sur le célèbre trail Munda Biddi. Nous avons seulement fait 10 jours mais nous avions deux vélos en prime ! Et ceux-là je vous le jure : ils ont été plus que rentabilisé !! Nous les utilisons quasiment tout le temps ! Ils nous permettent de nous déplacer dans les villes sans consommer de l’essence (un bon point pour l’écologie ! 😛 ), d’éviter de payer les taxes d’entrée dans les parcs, d’emprunter des chemins peu connus et de parcourir de plus grandes distances qu’à pied. En bref, que du positif à avoir un vélo, et il y en a beaucoup à vendre en Australie. Prenez un seconde-main et le tour est joué !

 

Les 20 activités gratuites dans le sud-ouest australien.

Première étape : Perth

  • The Art Gallery of Western Australia : très belle collection d’oeuvres aborigènes et d’artistes “blancs australiens”. Nous y avons passé un bon moment et le book shop est très joli 😉 . Si vous êtes comme moi à adorer les livres d’art, vous aurez envie de tous les acheter…
  • Le King Park et le jardin botanique : surplombant la ville, ce parc est incroyablement beau et, généralement, très calme. Allez-y en fin de journée pour apprécier la tranquillité et la vue sur la ville. Le jardin botanique, très vaste, est également une activité agréable. Regroupant les plantes suivant leur provenance australienne, ce jardin est joliment aménagé et offre quelques explications sur les plantes et leur milieu. Très intéressant et dépaysant.
  • La plage, ou devrais-je dire LES plages ! La ville de Perth en compte un bon nombre mais nous avons eu une préférence pour la plage de Scarborough où vous pouvez regarder les surfeurs et kitsurfers. (La photo mise en avant ci-dessus est justement cette plage, Scarborough).

 

Deuxième étape : Rockingham

  • Cape Peron et le lac Richmond : déposer votre voiture tout près du Lac Richmond et entreprenez une balade autour de celui-ci en passant par le point de vue en haut d’une tour pour contempler ce petit lac avec ses animaux. Ensuite partez pour le Cape Peron (il y a des parkings en bas de chaque point de vue). Des vues incroyables que vous n’oublierez pas de sitôt. Très joli à faire également en vélo.
  • Penguin Island : normalement l’accès se fait par ferry mais vous pouvez y aller en kayak (canoë, bateaux, peu importe). Lorsque nous y sommes allés l’accès à pied (banc de sable qui s’étend de la côte à l’île) était interdit mais nous avons entendu dire que certains l’ont traversé sans se faire arrêter par les surveillants. Il y a quelques années, il y a eu deux noyades à cet endroit c’est pour cela que normalement l’accès est interdit. Mais allez voir. Sinon armez-vous de votre kayak et, petit conseil, avant d’accoster sur l’île aux pingouins, passez par les roches à la droite de l’île. Il y a de quoi voir en snorkeling mais il y a également un groupe de lions de mer qui se prélasse ou qui nage autour, et nous offre une belle expérience 🙂 . Une fois apprécié ce spectacle, direction Penguin Island. Alors là-bas vous verrez bien plus d’oiseaux et de pélicans que de pingouins mais si vous regardez sous les rampes, sous les escaliers ou dans les petites grottes vous en verrez. Cette île abrite la plus grande colonie de manchots pygmées, ils sont littéralement adorables !!!
Les manchots pygmées de Penguin Island à Rockingham (WA). Cherchez-les, ils se cachent bien.

Troisième étape : entre Mandurah et Bunbury

  • Yalgorup National Park : Bon. Autant vous le dire : nous n’y sommes pas allés. Mais si c’était à refaire nous irions. En fait voilà nous l’avons tout simplement loupé… Nous avons passé à côté du panneau du parc et puis nous avons filé en direction de Bunbury. Une fois là-bas, on nous a beaucoup parlé de ce parc et de son lac Clifton. Trop tard nous devions partir… Mais il parait que c’est un endroit très beau et inédit avec ses trombolites. Ce sont des formations calcaires (généralement) qui se développent dans les milieux aquatiques peu profonds. Ils sont créés par des bactéries et les premiers sont apparus il y a environ 3,42 milliards d’années. Dans le parc national de Yalgorup, les trombolites sont en pleine croissance et sont d’avantage contemporain que dans certains endroits du globe.

 

Quatrième étape : Bunbury

  • Koombana bay beach : c’est l’endroit pour voir les dauphins de très près. En effet, nous avons eu la chance d’y aller le jour de Noël (25 décembre), seul jour de fermeture du centre des dauphins, puisque nous avons pu aller dans l’eau avec 3-4 dauphins ! Expérience inoubliable permise seulement ce jour-là de l’année. Sinon les volontaires du centre vous demandent de rester à quelques centimètres de la plage. Mais si vous avez un kayak ou un bateau, embarquez un peu plus loin sur la plage et pagayez en direction des dauphins.
Beau cadeau de Noël que nous avons eu à Bunbury (WA).

Cinquième étape : Busselton

  • La plus longue jetée de l’hémisphère sud : je vous conseille de vous balader sur cette longue jetée de près de 2km de long. Allez-y à partir de 17h pour pouvoir profiter de l’entrée gratuite. Au début de la jetée il y a également un petit musée gratuit, joliment fait, à visiter également :-). Une belle balade est aussi possible le long de Geographe Bay Road avec une magnifique vue sur l’océan et les maisons de l’autre côté.
Avec ses 1,841km de long, la jetée de Busselton est la plus longue de l’hémisphère sud (WA).

Sixième étape : Dunsborough

  • Meelup Dunsborough Trail : mise à part les plages (qui soit dit en passant sont très très jolies), vous pouvez aussi faire un trail qui vous mènera jusqu’à une autre magnifique plage (oui il n’y a que ça en Australie 😛 ), Meelup Beach, en passant par Curtis Bay et Castle Bay. Vous pouvez soit tout faire à pied soit faire petit bout par petit bout en garant votre véhicule dans les différents parkings à disposition. Nous, nous avons une première fois marché de Dunsborough à Castle Bay, puis une seconde fois nous avons pris le kayak pour atteindre Meelup beach par l’océan (on a vu des dauphins en prime !!). Plages de sables bordées de gros rochers, elles ne vous laisseront pas indifférents 😉

 

Septième étape : Yallingup

  • Cape to Cape track : alors là il faudra prévoir beaucoup d’eau et du temps devant vous ! Nous avons marché environ 8h aller-retour pour atteindre Sugar Loaf Rocks. Magnifique randonnée dans le parc Leeuwin-Naturaliste le long de la côté avec des paysages et des vues sur l’océan à couper le souffle ! Mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez également aller observer les rochers Sugar Loaf avec votre voiture. Mais prendre du temps dans la nature et se retrouver pour quelques heures loin du monde, ça fait aussi du bien 😀 .
Une eau bleue, une nature verte, un petit bonheur sur terre. Et c’est gratuit 😉 (Cape to Cape track depuis Yallingup, WA)

Huitième étape : Margaret River et alentours

  • Margaret River : idéal si vous avez un kayak. Vous pouvez toujours vous promener le long de la rivière mais emprunter le chemin de l’eau est absolument magnifique ! Vous pouvez naviguer entre les arbres sortant de l’eau, c’est magique. Nous avons pris deux fois le kayak : une première fois depuis Rivermouth (où la rivière rejoint presque l’océan, je dis “presque” parce que ce n’est qu’en période de pluie et en hiver), et une deuxième fois depuis la ville-même de Margaret River. Passez également par Surfer Point pour admirer le coucher de soleil ou les nombreux surfeurs glissant sur les vagues 🙂 .

 

Neuvième étape : Hamelin Bay

  • Nager avec les raies et voir des dauphins : C’est “the place to be” pour voir des raies tout au long de la journée. J’ai dénombré trois sortes de raies différentes et elles sont toutes aussi belles les unes que les autres. Il n’y en a pas beaucoup, je dirais 3-4 à la fois mais elles viennent si près que parfois elles vous “marchent” sur les pieds… (bon il y a aussi des gens très intelligents qui les nourrissent avec du poisson congelé mais bon c’est une autre discussion ce genre de stupidité humaine…). En tout cas, c’est une plage sublime avec une eau claire et bleue. Très bon endroit également pour faire du snorkeling.
Journée exceptionnelle comme toutes les autres à Hamelin Bay (WA).

Dixième étape : Pemberton et les forêts du sud.

  • Oui bon là je vais tricher, je vais vous donner 4 activités gratuites en 1 😛 mais ce n’est pas de ma faute s’il y a trop de belles choses gratuites à voir en Australie… 😀 Donc après vous êtes baignés dans la piscine semi-naturelle du village (je vous conseille vraiment c’est tellement beau et agréable), dirigez-vous vers Big Brook Dam. Il s’agit d’un lac et en faire le tour est très sympa. Vous verrez pleins d’oiseaux et la forêt est très jolie. Ensuite prenez la direction du Gloucester Tree, soit à pied soit à vélo (pour que ce soit gratuit). A 3km du centre du village, vous n’allez pas mourir d’y aller comme ça. C’est même une belle route. Enfin bref, une fois arrivé vers le Gloucester Tree regardez si vous avez le courage de monter tout en haut. En effet, il s’agit d’un arbre (karri) initialement dédié à la détection des incendies et mesure 58m de haut, faisant de lui le deuxième plus grand après le Dave Evans… Il faut vraiment réfléchir avant de le monter puisque ce n’est que par des piques faisant office d’escalier en colimaçon que vous atteindrez le sommet. Alors attention au vide parce que c’est vraiment impressionnant. Et encore! Pas aussi impressionnant que le Dave Evans… que je vous propose d’aller voir aussi. Posez votre voiture un peu plus loin en bord de route (chut! faut pas trop dire parce que si tout le monde fait ça ce n’est pas cool 😛 ) et marchez jusqu’à ce karri. Mesurant 65m, il donne bien plus de sensation que le Gloucester Tree. On en a eu des sueurs froides, je vous le jure. Mais la vue depuis le haut est incroyable.
Magnifique vue depuis le sommet du Gloucester Tree (Pemberton, WA).

 

Ayez le coeur bien accroché pour monter le Dave Evans Bicentennial Tree (Warren National Park, WA). A certains moments, “l’échelle” est quasiment à la verticale…

Onzième étape : Denmark et alentours

  • La petite ville de Denmark et une sélection de 3 plages : la ville en elle-même est très jolie. Baladez-vous dans les rues, dans le parc ou suivez la rivière jusqu’à ce qu’elle se jette dans le bras de la mer. Ensuite descendez jusqu’à Ocean Beach pour admirer la vue ou apprécier un moment de détente sur la plage. Une fois la ville découverte, revenez un peu en arrière pour découvrir trois sublimes plages (si vous n’y êtes pas déjà passé sur le chemin en direction de Denmark). Nous y sommes allés en vélo mais il est possible de le faire en voiture (attention certains tronçons de routes sont bosselés, faits de sable et de cailloux, donc c’est mieux pour les 4×4 mais les voitures peuvent y aller aussi – il faut connaitre la technique de conduite pour ne pas abîmer votre véhicule sur ces sales bosses). Nous avons donc d’abord rejoint Lights Beach, puis Waterfall beach pour finir par Greens Pool (notre préférée !!) et par Elephant Rock. Ce dernier point est un lieu unique avec ses formations rocheuses ressemblant à des…éléphants (ayez de l’imagination en les voyant). Ce sont d’énormes rochers ronds bordés par l’océan. C’est incroyablement beau  et même avec un ciel gris (oui parce qu’il n’y a pas toujours du soleil en Australie 😛 ). Ces quatre plages valent vraiment la peine d’y consacrer une journée.

 

Greens Pool et ses eaux tranquilles (Denmark, WA)
Formations rocheuses d’Elephant Rock (Denmark, WA)

 

Douzième étape : Albany

  • La jolie petite ville d’Albany : la ville en elle-même vaut le détour. Très belle ville au bord de l’océan, je vous propose de déambuler dans sa rue principale pour avoir tout au long de la balade une belle vue sur l’océan. Prenez la direction d’Emu Point (allez-y soit très tôt le matin pour admirer le lever du soleil ou alors en fin de journée pour apprécier le coucher du soleil). C’est un endroit paisible et vous aurez peut-être l’occasion d’observer les dauphins. Si vous avez un kayak, rejoignez la terre en face où vous marcherez une petite heure jusqu’au point de vue. De là vous aurez une vue imprenable sur la ville d’Albany ! C’est magnifique.
  • The Gap : alors là c’est recommandé d’aimer le vélo… de beaucoup aimer le vélo. Parce que c’est 8.7km pour rejoindre “The Gap” (si bien entendu vous voulez que cette visite soit gratuite – sinon rendez-vous en voiture) par une route (à ne pas faire en plein soleil…) assez rude. Mais le spectacle final en vaut tellement la peine ! C’était fabuleux! Franchement, un spectacle de la nature comme vous en avez rarement l’occasion de voir. Il s’agit d’un endroit entre deux rochers haut de 38m environ où les vagues s’engouffrent avec force. Vous vous trouverez au-dessus du vide sur une passerelle (attention aux téléphones portables qui pourraient malencontreusement tomber!). Nous aurions pu passer des heures à regarder les vagues éclater contre les rochers. Non loin du Gap, il y a un “pont naturel”, c’est-à-dire un énorme rocher qui s’est creusé au fil du temps pour devenir un immense pont. Il est bien entendu interdit d’aller dessus mais l’admirer de loin est vraiment sympa.
Une vue imprenable sur Emu Point (Albany, WA).
Des instants inoubliables au Gap (Albany, WA)

Treizième étape : Bremer Bay

  • 4 trails possibles : Bremer Bay est un petit coin de paradis, tranquille, où vous pourrez apprécier les quelques balades à faire. Il y a, dans Bremer Bay et ses alentours, quatre trails possibles : 1. une courte promenade à pied le long d’un lac (qui était un peu – beaucoup – asséché lorsque nous y étions). 2. une route à faire en voiture. 3. un très beau parcours à vélo (the native snail trail) va vous emmener au sud de Bremer Bay sur 3km. Vous aurez l’impression d’être dans le bush sans avoir à braver les routes difficiles de celui-ci. Très belle découverte. 4. le Dive trail, que vous pouvez faire en partie en snorkelling, vous emmène le long des rochers pour tenter d’apercevoir le célèbre dragon de mer de la région. Il y a 9 points en tout et à chaque vous aurez l’occasion de lire un petit texte explicatif. Chouette idée 🙂 .

 

Quatorzième et dernière étape : Esperance et sa région

  • Les célèbres plages d’Esperance : Alors là… alors là, ce fut le coup de foudre! Notre coup de foudre du sud de l’Australie Occidentale. Vous avez beau voir des photos des plages d’Esperance et écouter les gens vous dire à quel point elles sont belles, vous ne pouvez imaginer ce qui vous attend là-bas ! C’est d’une beauté à peine croyable ! Des eaux toutes plus bleues les unes que les autres. Du sable fin et blanc. Bref un décor de rêve. La ville en elle-même n’est franchement pas terrible mais longez l’océan en direction des plages. Se succéderont des plages à n’en plus finir. Vous n’arriverez plus à décrocher votre regard de l’eau tellement elle est turquoise. Vraiment, croyez-moi. Nous l’avons fait à vélo et franchement c’était génial. A vélo, vous êtes encore plus près de l’océan et vous le longez tout le long alors que si vous y allez en voiture, vous irez simplement de parking en parking et ne verrez pas cette succession de plages de la même manière. Nous sommes donc partis de la ville pour atteindre Twilight Beach ! Et wouah… quelle beauté cette plage. Et l’eau était un peu plus chaude qu’ailleurs. C’était le paradis. Nous y sommes restés une bonne partie de la journée.
  • Frenchman Peak : là arrive l’étape difficile sans un véhicule. En effet, le Parc national Cape le Grand est immense et son entrée payante se situe tout au début. Du coup, c’est bien si vous aimez le vélo. Mais vraiment si le vélo c’est toute votre vie… Et même ne le faites pas comme nous, en plein soleil durant une journée très très chaude. Enfin bref c’était l’aventure. Donc je reprend. Nous avons parqué le véhicule à 300m de l’entrée et sommes montés sur nos vélos direction Frenchman Peak mais nous n’avions plus d’eau alors nous avons décidé d’aller d’abord à Lucky Bay puis au retour nous arrêter à nouveau au Frenchman Peak, qui vaut vraiment le détour. C’est une “balade” (de degré 5 selon la difficulté des randonnées en Australie) qui consiste à monter une montagne, le Frenchman Peak (262m), depuis le seul côté praticable. C’est assez raide et il n’y a pas de barrière ou quoi que ce soit pour aider l’ascension. Mais ne vous inquiétez pas c’est assez simple si vous êtes de base un peu actifs. Nous avons fait l’aller et le retour en moins d’une heure si l’on ne compte pas le moment passé au sommet.
  • Lucky Bay : L’un des plages les plus célèbres dans la région car, premièrement, c’est très beau et, deuxièmement, parce qu’un groupe de kangourous vient sur la plage régulièrement (malheureusement ce n’est pas pour se prélasser au soleil ou jouer avec les touristes, comme j’ai pu le lire à de nombreux endroits…). Ils y viennent car beaucoup leur donnent à manger. Ce qui est normalement interdit parce que ça les rend malades et ils deviennent dépendant de l’homme pour s’alimenter. Enfin bref, vous l’aurez compris, évitez de les toucher ou les nourrir. Un animal sauvage doit rester sauvage. Mais sinon la plage et l’eau sont magnifiques. A y aller au moins une fois dans sa vie.

 

Nos plages “coup de coeur” ont été celles d’Esperance (WA)

 

Alors voilà maintenant vous avez toutes (ou presque) les clés en main pour faire un roadtrip en Australie sans dépenser à outrance en activité. Et pour vous aider d’avantage, je vous propose de lire mon article sur les planificateurs de voyage qui sont des sites très efficaces et utiles pour ce genre de long voyage.

 

Laissez en commentaire si vous avez également dénicher des activités gratuites en Australie 🙂

A bientôt !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 1
    Partage

4 commentaires

  • Jocelyne Emery

    Bon … je n’ai pas de « tuyaux » pour des acticités gratuites en Australie.
    Je peux juste dire que ça fait envie de visiter ces endroits que tu décris !
    Et à vélo, le contact avec la nature, le vent, le soleil, etc donne l’impression d’en profiter pleinement. J’aime sentir et entendre les éléments (vent, vagues, …). Je m’y sens vraiment vivante.
    Merci !

  • Nonie

    Yo !

    C’est cool cet article, ça fait un récapitulatif de vos aventures =D

    C’est vrai que j’aimerais bien voir ces paysages une fois dans ma vie ! (et les bébés pingouins !)

    Hier, Val et moi sommes allés nous promener sur les pistes de Villars sur Ollon.
    Pas d’océan ni de sable fin, mais la neige et les Alpes sous un ciel grand bleu, c’était magnifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

"PREPARER UN VOYAGE" : Ebook gratuit pour apprendre à faire votre budget, votre sac à dos et toute l'administration